Les Emirats arabes unis, acheteur le plus probable du Rafale

Selon le ministre de la Défense, ce sont les Emirats arabes unis qui seraient la meilleure chance de la France pour conclure un accord sur l’exportation d’avions Rafale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Emirats arabes unis, acheteur le plus probable du Rafale

Le groupe Dassault Aviation tente désespérément de vendre son appareil polyvalent qui équipe l’armée et les forces aéronavales françaises à l’étranger. Et selon Gérard Longuet, la cible la plus avancée serait les Emirats arabes unis. Le pays avec qui Dasssault est en discussions depuis 2008 pour l’achat de 60 appareils pour un montant de dix milliards de dollars.

"C'est un matériel qui a fait ses preuves
, assure-t-il. Mais les pays ont des problèmes budgétaires, comme c'est le cas du Brésil. Ils peuvent avoir des problèmes politiques, comme c'est le cas de l'Inde. Il reste les Emiratis, avec lesquels les négociations sont avancées."

Dans le détail, le pays serait par exemple revenu sur sa position d’exiger des réacteurs plus puissants, condition qui déplaisait à l’industriel français. Selon le ministre, c’est l’intervention de l’appareil dans les frappes aériennes en Libye qui aurait fait changer d’avis les autorités du pays.

Gérard Longuet a profité de cette intervention pour expliquer que les négociations avec le Brésil paraissent en suspens. "Le Rafale n'est pas exclu mais c'est la décision qui n'est pas pour l'instant au cœur des préoccupations de la présidente Dilma Rousseff", précise-t-il. Une annonce qui va dans le sens des déclarations du ministre brésilien de la Défense le 9 juillet dernier. Nelson Jobim confiait que le Brésil "ne réexaminerait pas avant début 2012 son appel d’offres pour l’achat d’avions de combat".

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS