Les élus strasbourgeois mobilisés pour Clestra

Le fabricant de cloisons amovibles Clestra, en redressement judiciaire depuis novembre 2012, sera fixé sur son sort la semaine prochaine.

Partager

Les élus strasbourgeois mobilisés pour Clestra

Ils se mobilisent pour éviter un "immense gâchis". Quatre élus socialistes de Strasbourg, le maire Roland Ries, le président de la communauté urbaine Jacques Bigot, le député Philippe Bies et la députée européenne Catherine Trautmann viennent d'écrire au ministre du Redressement productif pour l'alerter sur le cas de Clestra.

En redressement judiciaire depuis novembre 2012, le fabricant de cloisons amovibles pour bureaux et salles blanches implanté à Illkirch (Bas-Rhin) emploie encore 350 salariés, après avoir réduit son effectif d'un peu plus d'une centaine de postes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une recapitalisation de 3 millions d'euros

L'entreprise attend un délibéré de la chambre commerciale du Tribunal de grande instance de Strasbourg, fixé au 25 juillet. Les élus redoutent la liquidation judiciaire. Pour l'éviter, écrivent-ils à Arnaud Montebourg, il faudrait "une recapitalisation d'un montant de 3 millions d'euros portée par un investisseur institutionnel comme le Fonds Stratégique d'Investissements (FSI)". Cette recapitalisation est nécessaire pour que Clestra puisse signer un contrat d'affacturage avec la banque CIC-Est et régler ses problèmes de compte-client, justifient les élus.

Des marchés nationaux et internationaux décrochés

"Clestra a récemment décroché des marchés nationaux et internationaux de grande envergure (l'aéroport d'Oman, le ministère de l'éducation du Koweït ou encore l'université de Doha, au Qatar), mais qui ne peuvent être honorés faute de compte-client", précisent-ils encore.

La CGT, qui rappelle que le FSI est déjà présent au capital de Clestra, estime que "l'Etat doit soutenir le leader mondial de fabrication de cloisons amovibles, une entreprise centenaire où les compétences et les savoir-faire sont reconnus".

Thomas Calinon

Thomas Calinon (Alsace)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS