Les élèves de l’Ecole des Mines d’Alès développent une voiture propre

Poursuivant le développement de leur voiture propre, les élèves de l’Ecole des Mines d’Alès mettent au point un capteur de CO2 sur l’échappement, afin de le réutiliser dans la culture des algues qui serviront à produire leur bio-carburant.

Partager
Les élèves de l’Ecole des Mines d’Alès développent une voiture propre
Récupérer le CO2 émis par l'échappement pour cultiver des algues fournissant le bio-carburant.

Les élèves de l’Ecole des Mines d’Alès exposeront, lors des Rencontres Internationales des Véhicules Ecologiques (RIVES) en juillet prochain, la voiture propre de demain, un prototype truffé d’innovations qui participe à un nombre croissant d’événements automobiles de prestige.

Déjà récompensé en 2010, lors du Trophée SIA, leur Lotus Elise prototype, a aussi été présentée au dernier Mondial de l’automobile. Depuis, la voiture a participé au 5e Rallye de Monte Carlo ? Energies Alternatives, et cet automne, elle participera au Critérium des Cévennes.

L’ambition des élèves des Mines Alès est de concevoir et de réaliser une voiture avec 0 émission de CO2. Pour cela, ils ont choisi un moteur diesel Toyota 1,4 l de dernière génération, particulièrement sobre, qui fonctionnera avec un bio-diesel issu de la culture des algues.

Pour produire du bio-pétrole, ils veulent utiliser la propriété oléagineuse des algues, leur rendement énergétique et leur capacité à capter du CO2 pendant leur croissance. Raffiné, ce bio-pétrole donnera du bio-diesel prêt à l’emploi, sous réserve de modifications mineures sur la motorisation.

Capter le CO2 à l’échappement

Mais en avançant sur le projet, l’idée est venue aux élèves de capter le CO2 issu de la combustion et de le stocker provisoirement dans le véhicule. Puis, de l’utiliser en externe et de faire repousser des algues. Inspiré de systèmes existants dans l’industrie, le système de récupération de CO2 a été totalement imaginé à l’école des Mines d’Alès. Il utilise des zéolithes, sorte de tamis moléculaire, qui peuvent emmagasiner les molécules de C02 sur une plage de température allant de 0 à 50°C. On extrait ensuite le CO2 en faisant passer un flux d’air chaud à plus de 70° à travers le même dispositif. Une fois extrait, le CO2 peut être utilisé comme nutriment pour faire pousser des algues dans des photo-bioréacteurs.

La difficulté de transposition, notamment à cause des plages de températures qui sont inadaptées à l’automobile, et à cause des pertes thermodynamiques, explique qu’on en soit encore au stade du prototype, qui continue à évoluer au fur et à mesure de l’avancement des recherches.

Pour le moment, le véhicule fonctionne au bio-diesel végétal en attendant la fourniture de l’or vert en provenance d’entreprises spécialisée. Le récupérateur de CO2 dispose d’une autonomie de moins de 10 km théoriques et il a été équipé d’un système de monitoring qui permet de mesurer en temps réel la teneur en CO2 des gaz d’échappement. La prochaine étape en 2012 sera de faire une démonstration de la boucle pour valider les hypothèses de l’équipe.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.mines-ales.fr

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - SEMISAP

Entretien des réseaux d'assainissement du patrimoine immobilier de la SEMISAP

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS