Les écrans à Mems, c’est bien parti

L’alliance entre Sharp et Qualcomm donne de sérieuses chances d’aboutissement à la technologie d'écrans à Mems (microsystème électromécanique). Le Japonais apporte son savoir-faire dans l’industrialisation des écrans et l’américain sa puissance financière.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les écrans à Mems, c’est bien parti

Argent contre savoir-faire industriel. Tel est le deal conclu entre Qualcomm et Sharp dans les écrans à Mems. Du coup, cette technologie d’affichage exotique gagne en crédibilité et acquiert de sérieuses chances d’aboutissement. Qualcomm apporte sa puissance financière et sa présence dans les mobiles.

L’américain est en effet le leader mondial des puces pour tablettes et smartphones. Sur un marché des semi-conducteurs en berne, il se targue d’afficher un bond de 25 à 30% en 2012. La fourniture d’écrans plus performants que les écrans LCD et Oled actuels pour les mobiles serait un complément intéressant à ses puces électroniques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Qualcomm met dans la corbeille 60 millions de dollars et devrait en faire autant en 2013. Un investissement de 120 millions de dollars que Sharp utilisera pour le développement et l’industrialisation des écrans à Mems.

Qualcomm finance, Sharp maîtrise

De son côté, le japonais dispose d’une expérience de 40 ans dans le développement et l’industrialisation d’écrans LCD. On lui doit l’augmentation de la taille des écrans et surtout l’adaptation de la technologie LCD à la télévision, alors que les fabricants d’électronique grand public croyaient plutôt à la technologie des écrans plasma.

Il est le seul aujourd’hui à maîtriser la matrice de commande à transistors IGZO (oxyde d’indium, de gallium et de zinc), une technologie qui améliore la transparence, la résolution et la sobriété des écrans par rapport à la technologie traditionnelle de commande à transistors en silicium amorphe. Sharp compte la combiner avec la technologie d’affichage à Mems de Qualcomm.

Une alternative aux écrans LCD

Le monde de l’affichage est un univers impitoyable. Depuis 20 ans, chercheurs et industriels tentent en vain de développer des alternatives aux écrans LCD. En France, PixTech a échoué à industrialiser la technologie d’écrans à micro-pointes issue du CEA-Leti.

Au Japon, Canon a connu le même sort avec ses grands écrans SED pour la télévision. Seule la technologie Oled a réussi à percer dans les terminaux portables grâce à l’énorme investissement et au marché captif de Samsung.

Qualcomm a acquis la technologie des écrans à Mems en rachetant en 2011 la start-up américaine Pixtronix. Cette technologie fonctionne sur le principe des écrans LCD, mais, au lieu des molécules de cristaux liquides, elle utilise des microsystèmes électromécaniques (Mems) pour moduler la lumière.

Outre l’amélioration du temps de réponse et du rendu des couleurs, elle multiplie l’efficacité lumineuse par un facteur 10, réduisant la consommation de courant de 70% par rapport à la technologie LCD. Un avantage clé pour des produits portables comme les tablettes ou les smartphones, le marché visé par Qualcomm et Sharp.

Ridha Loukil

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS