Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les écologistes disent non à Manuel Valls, les Hollandais boudent

Sylvain Arnulf

Publié le

Manuel Valls a bien du mal à former son premier gouvernement. Europe Ecologie Les Verts a repoussé les offres – pourtant alléchantes – du Premier ministre, tandis que les amis de François Hollande se disent écartés.

Les écologistes disent non à Manuel Valls, les Hollandais boudent © Marie-Lan Nguyen - Wikimedia commons

La première journée de Premier ministre de Manuel Valls n’a pas été de tout repos. L’ancien ministre de l’intérieur a bien du mal à fédérer pour former un nouveau gouvernement. Illustration en début de soirée le 1er avril : le bureau fédéral d’Europe Ecologie Les Verts s’est prononcé contre une entrée au gouvernement.

"partenaires vigilants"

"Malgré les propositions faites par Manuel Valls, les conditions en l'état ne sont pas réunies pour qu'Europe Ecologie-Les Verts participe au gouvernement. Nous serons des partenaires vigilants et présents pour que (la) transition (énergétique) s'incarne dans des mesures d'ampleur", a expliqué Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV. "Les écologistes soutiendront sans faille le gouvernement à chaque fois qu'il s'engagera sur le chemin du progrès et de l'écologie, mais s'opposeront aux renoncements et quand l'écologie ne sera pas au rendez-vous", précise le communiqué. Les trois quarts des députés écologistes étaient pourtant favorables à une participation gouvernementale. Manuel Valls aurait proposé aux Verts un grand pôle ministériel regroupant environnement, énergie et logement, mais aussi une dose de proportionnelle et trois ministres, selon une source parlementaire citée par l’AFP.

les amis de françois hollande "lâchés" ?

Les Verts ne sont pas les seuls à critiquer le nouveau Premier ministre. Des proches de François Hollande se sont réunis, mardi 1er avril au soir, pour dire leur mécontement face au remaniement en cours. Autour de la table, selon l’AFP, les ministres du gouvernement Ayrault Stéphane Le Foll, Thierry Repentin, Frédéric Cuvillier, Kader Arif et Marie-Arlette Carlotti, le chef de file des sénateurs PS, François Rebsamen, celui des députés, Bruno Le Roux. Leur message:  "rappeler au Premier ministre qu'il y a des amis de François Hollande au gouvernement", a expliqué l'un d'eux. François Hollande "nous a lâchés", "ils ne nous répond plus", peste un autre. Ce rappel à l’ordre aura –t-il un effet sur la composition du gouvernement ? Réponse dans la journée.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle