Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Les éco-organismes Eco-Systèmes et Récylum fusionnent

Franck Stassi ,

Publié le , mis à jour le 30/06/2017 À 11H37

Eco-Systèmes et Récylum, éco-organismes dédiés aux équipements ménagers et aux lampes, se rapprochent dans une nouvelle société, ESR, tout en conservant leurs marques.

Les éco-organismes Eco-Systèmes et Récylum fusionnent © Paprec

Les éco-organismes spécialisés dans les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) Eco-Systèmes et Récylum ont annoncé leur regroupement, à compter de ce vendredi 30 juin, dans une nouvelle société baptisée ESR, qui détient désormais 100% de leur capital avant, au 1er janvier 2018, d’acter leur fusion dans cette structure. "Nos activités sont complémentaires : équipements ménagers pour Eco-systèmes et lampes pour Récylum. Pour les équipements professionnels, où nous sommes agréés sur des catégories parfois différentes, nous pensons plus utile d’unir nos forces que de répondre séparément aux exigences spécifiques de cette filière", indique le président d’Eco-systèmes et nouveau président d’ESR, Alain Grimm-Hecker.

Quatre comités professionnels (DEEE ménagers, lampes, DEEE et petits appareils extincteurs) seront créés au sein d’ESR, dont l’actionnariat est composé de 41 producteurs d’équipements électriques et électroniques ménagers, professionnels ou de lampes. Les éco-organismes reçoivent les contributions de leurs adhérents, les metteurs en marché (industriels, distributeurs) et en reversent l’essentiel aux acteurs chargés de la collecte et du traitement des déchets, sauf quand ils sont eux-mêmes organisateurs. Récyclum a choisi de développer des points de collecte, tandis qu’Ecosystèmes s’appuie sur des partenariats avec des recycleurs. Les deux entreprises conserveront leurs marques respectives.

Les deux éco-organismes ne sont pas les premiers à se regrouper : cette semaine, Eco-Emballages, dédié aux emballages ménagers, et Ecofolio, qui se consacre au papier, ont acté la fusion-absorption du second par le premier. Celle-ci sera juridiquement effective en septembre.


Trois questions à Christian Brabant, directeur général d’Eco-Systèmes et nouveau directeur général d’ESR

Pourquoi rapprochez-vous deux éco-organismes dédiés aux DEEE ?

L’idée est venue il y a deux ans, on a mis un processus de travail avec un cabinet à partir du 1er trimestre 2016. Nous avons des objectifs de collecte extrêmement ambitieux à venir. D’ici 2019, nous devons passer de 517 000 tonnes à 740 000 tonnes de collecte pour les DEEE ménagers (+43%), et de 20 000 à 55 000 tonnes sur le segment professionnel. Nous avons considéré qu’en mettant les moyens en commun, nous avons plus de chances de réussir. Nos équipes de terrain, qui visitent les installations et les points de collecte, seront mises en commun. Il faut aussi apporter de meilleurs services aux détenteurs : dans un hôpital, vous avez des luminaires, du matériel médical, de la climatisation… L’offre était diversifiée, elle sera simplifiée.

Comment comptez-vous atteindre vos objectifs de collecte ?

Nous devons atteindre coûte que coûte nos objectifs, tout en optimisant nos coûts de gestion. Sur la collecte, en 2016, nous étions au-dessus des objectifs, mais il faut consolider cette avance. Nos équipes respectives y travaillent, avec de nouveaux points de collecte et de nouveaux partenariats. Pour garantir ces objectifs dans le futur, le rapprochement nous paraissait très important. Les producteurs ont été moteurs de ce rapprochement.

De quelle manière s’effectuera cette fusion ?

Les deux entités regroupent 130 personnes – on ne fera pas de restructurations, et nous serons même en croissance d’effectifs. Dans l’industrie, Eco-Systèmes est spécialisée sur les gros volumes, avec des DEEE ménagers ; pour les lampes, il y a de très nombreux points de collecte, avec une logistique plus fine. Nous avons fait rentrer de nouveaux actionnaires associés dans l’entreprise, metteurs en marché. Chez Eco-Systèmes, Legrand ou Schneider Electric nous rejoignent pour mieux représenter le segment professionnel.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus