Les drones civils, une "source d’emploi et de croissance" selon Cuvillier

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier était au salon du Bourget, ce mardi 18 juin, pour signer un accord sur les drones avec le Canada.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les drones civils, une

La France et le Canada ont signé un protocole d’accord à l’occasion du salon du Bourget, pour collaborer dans le domaine des drones civils. Ce sont, plus particulièrement, deux centres dédiés au développement des drones civils, un au Canada (Centre d'excellence sur les drones d'Alma au Québec) et un en France (Centre d'essais et de services sur les systèmes autonomes près de Bordeaux) qui ont collaboreront.

L’occasion idéale pour le ministre des Transports Frédéric Cuvillier de rappeler l’importance de cette technologie pour la France. Elle "marquera notre avenir", a-t-il assuré. "J'encourage les entreprises françaises à se lancer, pour décrocher des marchés, aussi bien en France qu'à l'étranger, ce qui sera source de croissance et d'emplois pour la France".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

220 opérateurs

Et de rappeler : "La France est le premier pays au monde à avoir autorisé les drones civils à évoluer dans son espace aérien. Ce sont aujourd'hui 220 opérateurs qui disposent d'autorisations pour des opérations de travail aérien".

Paradoxalement, dans le domaine militaire, la France et plus largement l'Europe sont très largement dépassées par les drones fabriqués par les Etats-Unis et Israël, ce qui a provoqué des grincements de dents des industriels européens, rappelle l’AFP.

Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS