Les drones au secours des digues françaises

Le salon UGS 2015, dédié à l'usage des drones professionnels, vient d'ouvrir ses portes, ce mercredi 14 octobre, à Bordeaux. La rédaction d'Industrie & Technologies en profite pour vous présenter le projet collaboratif Didro. Porté par l'entreprise Redbird, il consiste à développer une solution commerciale d’inspection des digues par drones et fait l'objet de nombreuses innovations technologiques.

Partager
Les drones au secours des digues françaises
Survey Copter, filiale de groupe Airbus, fournira les drones dans le cadre du projet Didro.

Sur les 9 000 km de digues que compte l’Hexagone, seuls 3 000 sont en bon état. Touchés par un manque de moyens grandissant, les gestionnaires de digues doivent, en outre, répondre à des exigences réglementaires accrues depuis les dégâts provoqués par la tempête Xynthia survenue en février 2010. « Compte tenu du contexte, il fallait développer un outil efficace pour l’inspection des digues maritimes et fluviales » explique Thibaut Miquel, ingénieur d’affaires chez Redbird, en charge du projet Didro.

Produire de la Smart Data

Lancé en mai dernier, ce nouveau projet collaboratif (le consortium regroupe 11 entités*) vise à mettre au point, d’ici trois ans, une solution commerciale d’inspection des digues par drones pour des missions de routine et des interventions lors de crises hydro-météorologiques majeures. Aujourd’hui, la surveillance des digues s’effectue via des inspections piétonnes. Si l’opérateur relève des défauts sur son rapport, une seconde visite technique plus approfondie est déclenchée. « Un drone, lui, est capable d’inspecter plusieurs dizaines de kilomètres de digues en une journée », note Thibaut Miquel.

Le projet Didro ne consiste pas à construire un nouveau drone, (les engins seront fournis par Survey Copter, une filiale d’Airbus), mais à valoriser cette technologie pour les besoins de la société. « On cherche à s’appuyer sur des capteurs performants et à traiter l’information de manière spécifique pour produire de la Smart Data », explique l’ingénieur.

Un Lidar aéroporté le plus léger au monde

Dans cette optique, la start-up DICT est chargée d’assembler une nacelle qui embarquera une caméra photogrammétrique, mise au point par l’IGN, des caméras infrarouge et proche infrarouge, ainsi qu’un Lidar, qui consiste à utiliser les réflexions d’un laser pour mesurer les distances. Développé par la start-up montpelliéraine L’Avion Jaune, ce dernier outil est présenté comme le Lidar aéroporté le plus léger au monde. Il ne pèse que 2 kg, contre plusieurs dizaines de kilos pour les Lidar standard. Grâce à l'ensemble de ces instruments, il sera possible de détecter, par exemple, une infiltration d’eau dans une digue. Spécialiste du traitement des données, l’entreprise Redbird se chargera de fusionner l’ensemble des données pour la reconstitution d’un modèle 3D.

Pour les interventions en "périodes de crise", le projet consiste à soulager les hélicoptères de la Sécurité Civile pour qu’ils puissent, en autres, se concentrer sur le secours aux populations. Le drone devra ainsi être capable de déposer sur les zones inondées un Géocube, développé par l’IGN, pour réaliser différentes mesures. « Lorsqu’une digue est en surcharge, il y a des vibrations. Leur mesure permet de prévenir une rupture potentielle », explique Thibaut Miquel.

Vendre un service, plus qu’une simple technologie

Le consortium entend mener une première série d’expérimentations début 2016. La zone de tests n’a pas encore été fixée, mais se situera très certainement en région PACA, où la thématique de la gestion des digues est importante. Côté Business Model, le consortium table sur de la prestation de services pour les inspections routinières et la vente d’un produit accompagné d’un soutien logistique pour les interventions en période de crise.

Cette stratégie semble donc parfaitement coller aux dernières recommandations publiées par Xerfi. Dans une étude publié en septembre 2015, les experts de Xerfi tablent sur une croissance modérée du marché des drones professionnels ces prochaines années. L’enquête estime que les opérateurs doivent, pour tirer leur épingle du jeu, se positionner sur l’aval de la filière, dans le traitement et l’analyse des données issues des drones. « Ensuite, ils doivent investir pour développer des logiciels et embaucher des ingénieurs pour vendre un service et non plus une simple technologie », indique le document. Dernière recommandation : viser l’international, et plus particulièrement l’Afrique et l’Amérique du Sud.

* Le projet Didro est mené par un consortium regroupant l’opérateur de drones civils Redbird (porteur du projet), Survey Copter (Airbus DS), l’Entente CEREN, l’IFSTTAR, l’Irstea, l’IGN, la DREAL Centre, le Cerema, DICT et Geomatys.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 20/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - NOYON

Fourniture de colis de Noël pour les ainés - année 2022..

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS