Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les drôles de machines de Léonard de Vinci s'exposent à la Cité des Sciences

Olivier Cognasse , ,

Publié le

L’exposition "Léonard de Vinci, projets, dessins, machines" ouvre ses portes ce 23 octobre à la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris. Le public pourra y découvrir jusqu’au 18 août 2013 une quarantaine de machines réalisées à partir des dessins du maître… pas toujours réalistes.

Les entreprises citées

Planeur de L. de Vinci

Dans la mémoire collective, le génie de Léonard de Vinci est à l’origine d’une multitude de machines volantes, roulantes et militaires. La réalité est beaucoup plus contrastée, comme le montre cette belle exposition organisée par la Cité des sciences et de l’industrie en collaboration avec le Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia Leonardo da Vinci de Milan et le Deutsches Museum de Munich.

Eric Lapie, le commissaire de l’exposition, précise que "la plupart des dessins n’avaient pas d’application. Ils reflètent une réflexion, une approche intellectuelle, un rêve technique qui n’avait souvent pas de finalité pratique". Et de Vinci n’a pas toujours inventé. Il s’est largement inspiré du savoir-faire technique de l’antiquité. La Renaissance n’a pas seulement réhabilité l’art antique…

40  machines d’après ses dessins

Cette exposition organisée par thèmes, plutôt qu’en suivant une chronologie, présente 40 machines, dont 39 viennent du musée milanais. Elles ont été réalisées en 1953 à partir des dessins de l’artiste. "Toutes ces maquettes font l’objet d’une interprétation. Dans les années 1950, en Italie, il fallait montrer le génie italien", rappelle Patrick Boucheron, historien du Moyen-Age, maître de conférences à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, et membre du comité scientifique de l’exposition.

Char de L. Vinci

Un peu plus tôt, en 1939, le Duce Benito Mussolini avait présenté le char autopropulsé dessiné en 1478 comme la Fiat de Leonardo da Vinci. Or "ce chariot était probablement destiné à transporter des objets sur la scène d’un théâtre, car Léonard de Vinci était renommé en tant qu’organisateur de fêtes, de spectacles, d’effets spéciaux…", raconte Eric Lapie. "Plus généralement, la difficulté avec les dessins de cet artiste est qu’il n’y a jamais d’échelle", ajoute Patrick Boucheron.

Un homme de guerre

Le mythe Léonard de Vinci, ami des animaux et de la nature prend un sérieux coup avec la salle "Préparer la guerre". C’était un ingénieur militaire. "Il dessinait des machines de mort et il était un homme de guerre dans une Italie en conflit permanent. Il dessinait des armes de destruction massive, même si elles étaient irréalisables", rappelle l’historien.

Hélicoptère de L. de Vinci

Pour le thème "s’inspirer du vivant", le vol des oiseaux est essentiel. On lui attribue la paternité de l’invention de l’hélicoptère. C’est très exagéré … En revanche, son influence a été bien réelle dans le textile et les machines hydrauliques. Il avait proposé un rouet à ailettes mobiles avec un système de bielle-manivelle, qui propose un mouvement alternatif, et une machine à carder le drap de laine pour le rendre plus souple et plus isolant.

Cependant, "on dit qu’il a tout inventé, mais il a dédaigné la seule invention de l’époque : l’imprimerie. Il n’a jamais rien imprimé", conclut Patrick Boucheron.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

27/10/2012 - 19h25 -

Il est bon me semble-t-il de présenter cet autre aspect de Léonard de Vinci, un chercheur à la personnalité multiple. Chris
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle