Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les douze travaux d'Emmanuel Macron

Olivier Cognasse ,

Publié le

Les douze travaux d'Emmanuel Macron

Le Président de la République française a conclu le One planet summit, le 12 décembre à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)en annonçant douze engagements pour lutter contre le dérèglement climatique. « Aujourd’hui, nous avons lancé la coalition des coalitions, celle des acteurs, la coalition de celles et ceux qui ont décidé d’agir ensemble. Et ce que je vous propose, c’est de créer à l’issue de ce sommet la One planet coalition. Vous en êtes tous membres, parce que vous y avez travaillé, parce que vous avez commencé à vous engager et à conduire des actions. Un site sera mis en place dans les prochaines semaines, où nous mettrons en transparence complète les engagements de chaque pays et de chaque acteur. » Une manière de s’assurer que les promesses de cette journée seront bien tenues. Cela commence par la création de la première Climate smart zone pour reconstruire les Caraïbes avec un fonds public-privé, une opération que le Président français veut aussi mener « dans les prochaines semaines » sur la zone Pacifique. Et cela se termine avec la mobilisation de 225 grands investisseurs institutionnels, représentant plus de 26 300 milliards de dollars, qui vont surveiller les 100 entreprises cotées les plus émettrices de gaz à effet de serre. Plusieurs autres engagements sont significatifs, notamment la lutte contre la dégradation des terres et la désertification, les 650 millions de dollars promis par la Fondation Bill Gates pour aider le monde agricole à s’adapter et le programme Global Urbis destiné à simplifier l’accès des villes aux fonds publics et privés pour mettre en œuvre leur plan climat. Axa qui va consacrer 12 milliards d’euros aux investissements verts. 237 entreprises qui s’engagent à la transparence sur leurs risques climatiques. La coalition neutralité carbone annoncée à la COP 23 qui s’élargit à 33 nouveaux acteurs, les 1 000 milliards de dollars promis à l’horizon 2020 par l’Alliance solaire, l’engagement de 34 pays pour la réduction des émissions du transport maritime… Pour Réseau Action Climat, qui regroupe plusieurs ONG, « la France passe les plats ». Ses promesses ne sont pas à la hauteur des engagements internationaux. Emmanuel Macron souhaite, quant à lui, que ce rendez-vous devienne annuel. En espérant ne pas répéter chaque année : « On est en train de perdre la bataille. On ne pourra pas dire on ne sait pas. Le défi de notre génération, c’est d’agir plus vite. » 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus