Les dix instruments de Curiosity pour traquer la vie sur Mars

Curiosity, le véhicule d'exploration de la mission Mars Science Laboratory, est arrivé sur la planète rouge. L'engin avait décollé le samedi 26 novembre à 16h02 de Cap Canaveral en Floride, à bord de la fusée Atlas V. Il explorera et analysera l'environnement martien grâce à une batterie d'outils de haute technologie. Inventaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les dix instruments de Curiosity pour traquer la vie sur Mars

899 kilos tout équipé. Le véhicule rover "Curiosity" est plus de cinq fois plus lourd que son prédécesseur, lancé en 2003. Son travail, pendant 23 mois si tout va bien, sera de déterminer si la vie a pu exister sur Mars, et d'étudier sa géologie et son climat, dans le but de préparer une exploration humaine de la planète.

Pour réaliser ces missions, Curiosity embarque le Mars Science Laboratory (MSL), constitué de dix instruments de haute technologie. Son alimentation électrique est assuré par un générateur thermoélectrique à radio-isotope : la chaleur émise par le plutonium 238 est utilisée pour produire de l'électricité, afin d'alimenter les instruments et de les maintenir à une température acceptable face à un environnement très froid sur la planète rouge.

Les outils du Mars science laboratory étape par étape

La descente filmée

- Mardi
Pendant les deux dernières minutes avant l'atterrissage, la caméra Mardi a filmé en haute définition le contexte géologique du site.

Les premières investigations
- MastCam
Une caméra haute définition, qui donne des images stéréographique et en couleurs de l'environnement immédiat du véhicule. Elle permettra aussi d'observer les échantillons ramenés par le bras de robot du MSL.

- ChemCam
Pour identifier à distance (7 mètres) les objets qu'il serait intéressant d'analyser : un laser pulvérise une mince couche de matière, dont la composition est évaluée par un spectromètre. Une part importante du système est fournie par l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (Irap), à Toulouse.

Au bout du bras de robot
- Mahli
Une caméra qui prendra des images très rapprochées des roches et du sol, et de l'eau si on en trouve, avec des détails de taille inférieure au diamètre d'un cheveu.

- APXS
Un spectromètre à rayons X pour mesurer la teneur relative des différents éléments chimiques dans les roches martiennes.

- Des laboratoires embarqués
Le rover dispose de deux suites d'équipements pour analyser les échantillons ramenés par le bras de robot.

- Sam
Ce laboratoire est conçu pour détecter et analyser les matières organiques dans le sol. Il est constitué de 3 instruments : un chromatographe en phase gazeuse, un spectromètre de masse, et un spectromètre lase accordable. Le Latmos (Laboratoire atmosphère, milieux, observations spatiales), situé à Paris et dans les Yvelines, a conçu la partie chromatographie en phase gazeuse.

- CheMin
Un instrument qui, par diffraction et fluoresence des rayons X, va identifier et quantifier les minéraux présents dans les échantillons de roches collectés par le bras de robot.

A la recherche de l'eau
- Dan
Un émetteur-détecteur de neutrons, dont le rôle est de mesurer la présence d'hydrogène sous la surface du sol, signe de la présence possible d'eau. L'instrument est fourni par l'Agence spatiale russe.

Un milieu fréquentable par l'homme ?
- Rad
L'instrument est chargé de détecter toutes les particules qui frappent le sol martien, en provenance du soleil ou du rayonnement cosmique. Une information nécessaire pour d'éventuelles missions humaines sur Mars.

- Rems
C'est la station météo du Rover : elle mesure la pression, la température, les vents, et les niveaux de radiation ultra violets. L'ensemble est conçu par le ministère espagnol de l'éducation et de la science.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS