Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les difficultés des femmes dans l’entrepreneuriat et la tech ne cessent d’être dénoncées ... mais avec quel impact?

Marion Garreau

Publié le

Alors que les discours appelant à plus de femmes dans la tech et l’entreprenariat, avec un meilleur accès aux financements, se multiplient, les événements organisés sur le sujet peinent à mobiliser au-delà des sphères actives, comme le montre le Women Start-up Challenge organisé à Paris jeudi 25 octobre. Les chiffres de l'accès aux financements restent inquiétants.

Les difficultés des femmes dans l’entrepreneuriat et la tech ne cessent d’être dénoncées ... mais avec quel impact?
Dix femmes fondatrices de start-up européennes ont participé au Women Start-up Challenge, organisé jeudi 25 octobre à Paris.
© Marion Garreau

Depuis un an, dans la foulée de l’affaire Weinstein et du mouvement MeToo, la question du sexisme et des difficultés des femmes est ressortie dans de nombreux domaines. Une réalité particulièrement préoccupante dans la tech et l’entrepreneuriat, comme l’avait montré notre enquête. Depuis un an, les discours appelant à plus de femmes dans ces deux univers se sont donc multipliés. Les événements qui leur sont dédiés se sont multipliés. Mais derrière toute cette agitation, la situation ne semble guère s’améliorer.

"Il y a un vrai décalage entre le discours des investisseurs, qui disent tous aujourd’hui soutenir les femmes, et l’orientation des fonds qui de fait ne vont pas vers les start-up dirigées par des femmes", dénonce Justyn Hintze, directrice de Women Who Tech, interrogée à l’occasion du Women Start-up Challenge organisé jeudi 25 octobre à Paris par ce réseau de financement des femmes entreprenant dans la tech.

"Plus de chance de réussir avec une barbe"

Les chiffres présentés par Women Who Tech rappellent une situation inquiétante : entre 2016 et 2017, la part des investissements captés par les start-up dirigées par des femmes en Europe a diminué, passant de 14% à 11%. Si la question de la minorité se rajoute à celle du genre, la situation est encore pire : seulement 0,2% des investissements ont été réalisées dans des start-up dirigées par une femme de couleur en 2017, dénonce Women Who Tech.

Le sexisme, lui, est encore loin d’avoir disparu. "Il y a quelques jours encore, une entrepreneure me disait qu’un investisseur lui avait dit qu’elle aurait plus de chance de réussir avec une barbe", relate Justyn Hintze. Selon l’étude présentée par Women Who Tech, 58% des femmes dirigeantes de start-up ont déjà connu une situation de harcèlement, un chiffre qui grimpe à 75% chez les femmes de couleur.

De la question des femmes à celle de la mixité

Des chiffres présentés au Women Start-up Challenge, une compétition entre dix start-up européennes portées par des femmes tenue dans l’hôtel de Ville de Paris. Plus d’une centaine de personnes étaient venues y assister dont... une poignée d’hommes seulement. Si la prise de conscience des difficultés des femmes apparaît donc globale dans les discours,  la mobilisation semble encore se restreindre au cercle des engagé(e)s.

Face à ce problème, les réseaux font évoluer leur positionnement. A l’image de l’incubateur Willa (ex-Paris Pionnières). "Après 13 ans d’existence, nous faisons évoluer notre stratégie pour nous positionner davantage sur la mixité et ouvrir plus aux hommes notre réseau et notre-savoir", explique Leena Radjibaly, en charge des partenariats chez Willa.

"Il est important d’avoir des événements dédiés aux femmes dans la tech mais ne faire que les multiplier ne résoudra pas le problème, estime de son côté Pauline Pham, codirectrice de StartHer, association partenaire de l’événement qui a en parallèle décidé d’arrêter son propre concours, les StartHer Awards. Il faut davantage mettre en avant les exemples de réussite de femmes hors des sphères déjà mobilisées sur le sujet." L’association a donc décidé de renforcer ses actions d’éducation et de sensibilisation auprès des jeunes publics. Un moyen d'attaquer le problème à ses racines.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle