Les deux sites de Teva vont passer sous pavillon luxembourgeois

Le groupe israélien Teva a accueilli favorablement la proposition du groupe Galien Pharmholding de reprendre les deux sites bourguignons de Sens et de Nevers, sans procéder à des licenciements.

Partager

Teva Laboratoires a retenu "la proposition faite par le groupe luxembourgeois Galien Pharmholding de reprise de ses sites industriels de Sens (Yonne) et Nevers (Nièvre)", selon un communiqué diffusé par la direction. Teva, dixième groupe pharmaceutique mondial et numéro 1 mondial des médicaments génériques (un portefeuille de plus de 1 000 molécules), avait annoncé le 9 mars aux représentants du personnel son intention de vendre les deux sites bourguignons.

Une décision qui s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise de consolider son outil industriel après avoir acquis vingt-deux entreprises pharmaceutiques au cours des quinze dernières années. Et ce n’est pas fini. Il essaye actuellement de racheter l’américain Mylan.

Sens handicapé par sa situation en centre-ville

L’argument avancé pour justifier la fermeture des sites français est la situation géographique du site de Sens, spécialisé dans le conditionnement des médicaments génériques. Il ne peut augmenter sa capacité en raison de son implantation en centre-ville. Et le site de Nevers est spécialisé dans la fabrication de lyophilisats oraux essentiellement pour le marché français. Problème : cette forme pharmaceutique n’a pas été retenue parmi les technologies stratégiques du groupe Teva.

Le projet de reprise du groupe luxembourgeois, propriétaire des Laboratoires Macors doit faire l’objet d’une consultation des instances représentatives du personnel dans les prochaines semaines.

Pas de licenciement économique pendant quatre ans

Le groupe Galien Pharmholding se serait engagé à ne procéder à aucun licenciement pour motif économique pendant quatre ans et Teva Laboratoires garantirait en échange au repreneur des volumes de production. Le communiqué évoque même un partenariat à moyen terme entre les deux sociétés sur la fourniture de produits et de prestations de services.

Le groupe Teva, qui développe et commercialise également des médicaments de biotechnologies et de spécialités (système nerveux central, de l’oncologie, de la douleur, du système respiratoire,…), emploie 43 000 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 20,3 milliards de dollars en 2014. En France, il emploie près de 1 000 personnes.

Olivier Cognasse

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS