Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les deux paris de Jean-Bernard Levy pour relancer EDF

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

EDF tient son assemblée générale des actionnaires le 15 mai à Paris. Pour faire oublier des résultats en berne et les déboires de l’EPR de Flamanville, Jean-Bernard Levy devrait faire mousser ses deux nouveaux plans de développement du solaire en France et du stockage dans le monde. Il devra être convaincant.

Les deux paris de Jean-Bernard Levy pour relancer EDF
Jean-Bernard Levy a annoncé deux ambitieux plan solaire et stockage d'ici à 2035.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

L’ambiance risque encore d’être électrique lors de l’assemblée générale des actionnaires d’EDF ce 15 mai 2018. Les résultats 2017 du groupe, dévoilés le 16 avril, ne sont pas bons, même si cela était attendu. Le chiffre d’affaires d’EDF a encore reculé de 2,2 % à 69,6 milliards d’euros et le résultat opérationnel de 16 %. Seul le résultat net du groupe, qui grimpe à 2,8 milliards d’euros, est sauvé grâce à la plus-value sur la cession de 49 % des parts de RTE, le transporteur d’électricité. Selon le PDG, Jean-Bernard Levy, "les résultats 2017 sont en ligne avec les attentes. 2017 est un point bas. 2018 sera l’année du rebond".

Sauf que 2018 a encore commencé avec de fort mauvaises nouvelles du côté de l’EPR de Flamanville, où des problèmes de qualité ont été détectés sur des soudures. Pour l’instant, EDF affirme encore pouvoir tenir le délai d’une mise en service début 2019, mais rien n’est moins sûr. Et l’avenir de la filière nucléaire dans le monde, malgré la signature d’un protocole d’accord pour la construction d’EPR en Inde, n’a rien de très reluisant. En France, même si l’objectif de 2025 a été repoussé, la fermeture d’autres centrales nucléaires après Fessenheim est inéluctable, pour ramener la part de l’atome dans le mix électrique à 50 %.

Des plans "solaire" et "stockage" pour après-demain

Pour rassurer les actionnaires et les faire rêver un peu, Jean-Bernard Levy pourra toujours dégainer ses deux nouveaux grands plans, même s’ils sont pour après-demain. Des plans ambitieux, qui font aussi figure de coups tactiques vis-à-vis du gouvernement. Le premier, le grand plan solaire de 30 gigawatts (GW) installés en métropole entre 2020 et 2035, sera historique s’il est réalisé. Il signifierait notamment que l’État français et les collectivités locales ont réussi à dégager le foncier nécessaire… Or la question du foncier était le point bloquant du photovoltaïque en France selon l’EDF.

Le deuxième grand plan, annoncé le 27 mars 2018, concerne le stockage électrique. EDF promet d’investir (mais pas tout seul) 8 milliards d’euros d’ici à 2035 pour l’installation de 10 GW de capacités dans le monde, dont 6 GW serviraient à gérer l’intermittence des énergies renouvelables dans les systèmes électriques des Etats et 4 GW au stockage individuel pour l’autoconsommation dans quatre pays européens. "Le plan prévoit l’installation de 2 GW de Step, essentiellement en France", a précisé Alexandre Perra, responsable du plan stockage électrique d’EDF à L’Usine Nouvelle. Un objectif qui ne peut être tenable que si le gouvernement français aide EDF à négocier contre travaux une prolongation par l’Europe de ses concessions hydroélectriques, qui doivent être ouvertes à la concurrence. Là encore, le plan ressemble à un pari.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

15/05/2018 - 10h32 -

EDF est en faillite, et cherche par tous les moyens de faire croire à son maintien dans la course ! Linky est une hérésie, coûteuse pour le consommateur, et pour le contribuable, et ces plans annoncés, seront une fois de plus sur le dos du contribuable, qu'on va essayer d'endormir au nom de la transition écologique, en lui refusant encore le droit de choisir lui même, son environnement, et son mode de vie de vie !
Répondre au commentaire
Nom profil

16/05/2018 - 11h21 -

Un peu simpliste comme arguments
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle