Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les deux militaires à bord du Mirage 2000D écrasé dans le Jura sont morts

Rémi Amalvy

Publié le , mis à jour le 11/01/2019 À 07H58

Vu sur le web [ACTUALISÉ] Les deux militaires se trouvant à bord du Mirage 2000D écrasé sont décédés. Mercredi 9 janvier, l'avion de chasse avait disparu dans une zone montagneuse entre le Doubs et le Jura peu après 11h00. Les opérations de recherche du pilote et de la navigatrice s'étaient poursuivies jusqu'au jeudi 10 janvier.

Les deux militaires à bord du Mirage 2000D écrasé dans le Jura sont morts
Les deux militaires se trouvant à bord du Mirage 2000D écrasé le 9 janvier sont décédés.
© Wikimedia (Laurent ERRERA) / C.C

Actualisation du vendredi 11 janvier : Jeudi 10 janvier, la ministre des Armées a annoncé la mort du pilote et de la navigatrice du Mirage 2000D qui s'était écrasé mercredi 9 janvier dans le Jura. "Les circonstances précises de cet accident restent à établir. Des enquêtes ont d'ores et déjà été lancées", écrit Florence Parly dans un communiqué.

Selon l'armée de l'air, le capitaine Baptiste Chirié, pilote de combat, comptait 940 heures de vol et 24 missions de guerre. La lieutenant Audrey Michelon, sous-chef navigatrice, totalisait quant à elle 1250 heures de vol et 97 missions de guerre.

La ministre Florence Parly doit se rendre le 11 janvier sur la base aérienne de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle) d'où provenait l'appareil.

Mercredi 9 janvier, peu après 11h00, un avion de chasse de type Mirage 2000D disparaissait des radars dans une zone montagneuse entre le Doubs et le Jura. Il avait décollé plus tôt de la base aérienne de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle). Deux militaires se trouvaient à bord.

Des témoins affirmaient avoir entendu une explosion. En début d’après-midi des débris ainsi qu’un parachute ont été retrouvés sur les hauteurs de Mignovillard, sur une route forestière à la frontière entre le Doubs et le Jura. Des secours ont été dépêchés sur place, mais en fin d'après-midi, les deux militaires n'avaient toujours pas été retrouvés.

La gendarmerie du Jura avait lancé un appel à témoins sur Facebook : "Toute personne ayant des informations sur l'éventuel lieu du crash ou sur les pilotes est priée de contacter la gendarmerie en composant le 17".

En raison de la neige, le survol de la zone était rendu compliqué par manque de visibilité, a indiqué la préfecture qui avait déclenché le plan Sauvetage aéro-terrestre (Sater).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle