Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les déchets organiques du zoo de Thoiry sont désormais valorisés

, , , ,

Publié le

Une unité de méthanisation Thoiry Bioénergie permet de valoriser les déchets organiques du zoo de Thoiry pour chauffer les bâtiments du parc animalier.

Les déchets organiques du zoo de Thoiry sont désormais valorisés
La valorisation des déchets organiques du zoo de Thoiry permettra de chauffer les bâtiments du parc animalier.
© Zoo de Thoiry

Samedi 22 septembre, Thoiry Bioénergie, société créée par Colomba de la Panouse-Turnbull, directrice générale déléguée du parc zoologique de Thoiry (Yvelines), a inauguré son usine de méthanisation dont la production de biométhane permet d’assurer le chauffage des principaux bâtiments du parc animalier. Cette réalisation inédite en France pour ce type d’établissement permet de valoriser localement les déchets organiques du zoo de Thoiry et des activités voisines. L’investissement de 4,640 millions d’euros a été financé à hauteur de 25 % par la région Île-de-France et de 20 % par l’Ademe Île-de-France.

"Chaque année, ce sont quelques 10 950 tonnes de déchets (déchets verts, fumier des animaux, fruits et légumes avariés) qui alimenteront cette unité de méthanisation. Cet apport sera complété par des déchets agricoles et du fumier équin provenant d’exploitations voisines", précise un communiqué de Thoiry Bioénergie.

Le gaz vert, produit de la méthanisation, alimente en chauffage le château du parc de Thoiry, l’orangerie ainsi que les maisons des ours, des éléphants et des girafes. Plus largement, ce gaz injecté dans le réseau alimente les communes environnantes (Thoiry, Marcq, Beynes, Rennemoulin, Thiverval, Grignon, Les Clayes-sous-Bois, Plaisir et Villepreux) grâce à une extension du réseau de gaz naturel opéré par GRDF sur près de 2 km pour raccorder l’unité de méthanisation au réseau existant. "La production de biométhane devrait représenter plus de 20 % de la consommation globale de gaz de ces 9 communes en période estivale", indique encore le communiqué. Quant au digestat, il sert d’engrais naturel et est épandu sur les jardins historiques du parc et les exploitations agricoles voisines.
"La méthanisation est au cœur de nos projets pour faire de l’Île-de-France la première métropole écologique d’Europe. Nous sommes à l’affut de toutes les innovations pour la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique", a indiqué Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Île-de-France présente lors de cette inauguration.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle