Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les débuts de Galileo, le "GPS européen" beaucoup plus précis

Léna Corot ,

Publié le

Les services de Galileo font leurs premiers. Alors que le système Galileo sera pleinement opérationnel en 2020, les premières fonctions de Galileo entre en service dès le jeudi 15 décembre grâce aux 15 satellites fonctionnels de la constellation qui en comportera 30 au total.

Les débuts de Galileo, le GPS européen beaucoup plus précis
La constellation de satellites pour le système européen Galileo sera complète en 2020.
© ESA

Enfin ! Le programme de service de localisation lancé par l’Union européenne en 1999 fait ses débuts jeudi 15 décembre. Grâce aux quatre satellites supplémentaires mis en orbite le 17 novembre dernier par la fusée Ariane 5, les premières fonctions de Galileo entrent en service.

Mais seules quelques rares personnes disposant d’une puce mixte GPS+Galileo sur leur smartphone pourront utiliser le service de localisation européen dès aujourd’hui. En pratique, ils ne s’en rendront même pas compte : Galileo étant interopérable avec le GPS américain et le Glonass russe. La mise en service progressive de Galileo devrait accélérer la transformation du côté industriel et conduire les professionnels à proposer des systèmes utilisant Galileo et le GPS.

Une localisation ultra précise

Si en 2020, Galileo proposera un service de positionnement très précis (de l’ordre d’un mètre pour les professionnels et de cinq mètres pour les particuliers), ce n’est pas encore le cas aujourd’hui. Actuellement, la constellation comporte seulement 15 satellites pleinement opérationnels, sur les 30 prévus. Mais 14 satellites suffisent pour mettre en œuvre les services initiaux de Galileo.

La constellation doit être complète en 2020 avec 30 satellites en orbite : 24 seront opérationnels et 6 seront utilisés en cas de problème sur un satellite en fonctionnement. Deux nouveaux lancements par Ariane 5, dont les modifications apportées permettent d’envoyer quatre satellites Galileo en orbite, sont prévus pour 2017 et 2018.

Services inédits de datation et d’authentification

Tous les services seront mis en fonction progressivement jusqu’en 2020 date à laquelle Galileo sera pleinement opérationnel. Mais qu’est-ce-que propose Galileo en plus de la localisation ultra précise ? Un service de datation d’une précision de quelques milliardièmes de secondes, ce que ne proposent pas ses concurrents. La datation pourra, par exemple, être utilisée pour les transactions bancaires ou pour les assurances en cas d’accident.

Autre service inédit : l’authentification du signal sera proposée. Un utilisateur pourra être assuré qu’il utilise bien les services de Galileo et non pas un leurre.  Ce service pourra être utile pour éviter le piratage des voitures autonomes par exemple. Surtout qu’un service d’authentification renforcée sera proposé dans le cadre d’un service commercial.

Concrètement, Galileo aura des applications pour les transports maritimes, aériens et terrestres, l’agriculture, les travaux publics, les opérations de secours ou de sauvetage, des usages gouvernementaux, etc. Aujourd’hui la localisation est utilisée quotidiennement et elle est au cœur du développement de nombreux objets connectés. Selon le Cnes, 10% de du PIB européen dépend des systèmes de localisation. Ainsi, la mise en service de Galileo  permettra à l’Europe de garantir son indépendance stratégique et économique.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle