Tout le dossier Tout le dossier

Les crossovers, nouvelle lubie des constructeurs allemands

A l'aune du salon automobile de Francfort, les constructeurs automobiles allemands BMW, Daimler et Audi laissent entendre leur souhait d'accroître leur offre de crossovers haut de gamme, ces véhicules multi-segments entre la berline et le SUV.

Partager
Les crossovers, nouvelle lubie des constructeurs allemands

Les constructeurs automobiles allemands accélèrent leur incursion dans le segment des véhicules "crossover" haut de gamme, afin de répondre à une demande pour des voitures alliant les fonctionnalités d'un modèle de type 4x4 (ou SUV) et les performances et le confort de berlines luxueuses.

BMW, numéro un mondial des voitures haut de gamme, ainsi que Daimler, le numéro trois avec Mercedes, prévoient tous deux de porter à sept le nombre de crossovers dans leurs portefeuilles de produits d'ici 2020, selon des sources fournisseurs.

Audi, filiale de Volkswagen et numéro deux mondial du segment haut de gamme, portera de son côté le nombre de ses crossover à six, selon ces mêmes sources.

L'an dernier, près d'une voiture haut de gamme sur quatre vendue en Europe était un crossover ou un sports utility vehicle (SUV) et cette catégorie de marché continue de croître en dépit des inquiétudes sur la consommation et la taille de ce type de voitures, note le cabinet britannique LMC Automotive.

Selon Herbert Diess, chargé du développement chez BMW, le boom des crossovers s'explique en partie par la volonté de certains consommateurs de vouloir se distinguer de la masse, ajoutant que ces voitures véhiculaient l'image d'un "certain style de vie".

La montée en puissance des géants allemands dans les crossovers témoigne d'une tendance de fond. Le salon de Francfort, qui ouvre mardi ses portes à la presse, montrera que BMW, Volkswagen et Daimler ne sont pas les seuls sur les rangs.

Le britannique Jaguar, détenu depuis quelques années par l'indien Tata Group, avait étudié il y a dix ans la faisabilité d'un modèle de luxe 4x4 avant d'abandonner le projet.

Le groupe songe désormais à un crossover -qui sera le premier de son histoire- comme en témoignera le concept C-X17 présenté à Francfort.

STANDS GÉANTS

Les marques de luxe japonaises Lexus et Infiniti, détenues respectivement par Toyota et Nissan, entendent elles aussi renforcer leurs positions dans les crossovers, la première présentant son concept car LF-NX et la deuxième le concept Q30.

Ce dernier, une fois qu'il entrera en phase de production, devrait commencer à être assemblé à l'usine Nissan de Sunderland (Grande-Bretagne) à partir de 2015 puis, dans un deuxième temps à Aguascalientes (Mexique).

L'usine mexicaine de Nissan pourrait également fabriquer le GLA, le crossover de Mercedes-Benz, qui sera commercialisé en Europe à partir du printemps avant d'être mis sur le marché aux Etats-Unis et en Chine.

L'arrivée du GLA est une étape clef dans le déploiement de l'offre crossover de Mercedes, qui s'articule autour des deux plates-formes, la MFA et la MRA, plus grande, qui pourraient fournir la structure de cinq futurs crossovers.

"Notre objectif est de lancer 13 nouveaux modèles, y compris des crossovers d'ici 2020", a déclaré à Reuters une porte-parole de Mercedes.

BMW présentera à Francfort son X4 -qui avait été dévoilé comme concept car au salon de Shanghai. Ce modèle, qui devrait être dans les concessions en 2014, rejoindra la gamme déjà existante de crossovers, composée des modèles X1, X3, X5, X6.

En plus du lancement de la nouvelle génération de ces modèles au cours des cinq années à venir, BMW entend également commercialiser un modèle compact deux portes, le X2, en 2016 et un X7 quatre portes très haut de gamme d'ici 2018-2019.

Audi, qui a revu à la baisse des projets très ambitieux dans le segment des crossovers, va réactualiser des modèles existants, le Q7, le Q5 et le Q3 entre 2014 et 2018.

La filiale de Volkswagen prépare également la définition de deux grands crossover, le Q6 et le Q8. "Nous prévoyons une extension de notre gamme de SUV mais n'avons pas encore communiqué de détails sur le sujet", a dit un porte-parole d'Audi.

La bonne santé des constructeurs allemands, qui ont maintenu leurs efforts d'investissements malgré la déprime du marché automobile européen, est reflétée par la démesure de leurs stands à Francfort, la palme revenant à BMW.

Le groupe basé à Munich a en effet incorporé aux 10 000 mètres carrés qui lui ont été dévolus au Festhalle de Francfort un circuit d'essais intérieur de 300 mètres, réparti sur trois étages en forme de huit.

Les visiteurs du stand BMW pourront essayer quelque 25 véhicules sur ce circuit, dont la i3, la première voiture tout électrique du constructeur.

(avec Reuters)

PARCOURIR LE DOSSIER

Auto

"Il faut arrêter de dire que les constructeurs français ne sont pas des industriels !", selon Denis Martin (PSA)

Auto

"GM soutient pleinement le projet d’Opel pour reconquérir l’Europe", selon le PDG d'Opel

Editorial

Automobile : du "toujours plus" au "toujours mieux"

Auto

A Francfort, Valeo montre qu'il sait rendre les voitures autonomes

Auto

"L'organisation de Renault se rapproche de celle de Nissan" selon Thierry Bolloré

Auto

L'avenir du partenariat entre PSA et BMW sera décidé en 2014

Auto

Le haut de gamme Renault en toute discrétion à Francfort

Auto

PSA et GM réfléchissent à une production croisée

Auto

Volkswagen prévoit de vendre 9,5 millions de voitures en 2013

Auto

A Francfort, le patron de PSA donne la priorité au projet industriel

Editorial

Francfort : l’automobile va bien, merci

Constructeurs

BMW i3, première étape d’une transition vers le tout électrique

La matinale de l'industrie

Véhicules électriques et hybrides, Volkswagen lance l'offensive

La matinale de l'industrie

A Francfort, l’automobile croit à une reprise

Auto

Le futur Espace de Renault se dévoile

Auto

Nissan dévoile un prototype de smartwatch

Auto

Diaporamas : quatre usines automobiles qui ignorent la crise

Auto

La Mégane restylée adopte la nouvelle identité Renault

Organisation industrielle

Opel produit des moteurs à la demande dans son “Flex Plant”

La matinale de l'industrie

Cactus, le manifeste du nouveau Citroën

Auto

Francfort 2013 : les Allemands passent au vert

Auto

Nokia propose son logiciel de cartographie pour équiper les voitures connectées

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS