Les critères d'identification des perturbateurs endocriniens adoptés par l'UE

Partager

Après des mois de report (CPH n°792), les États-Membres ont approuvé, le 4 juillet, la proposition de la Commission européenne relative aux critères d'identification des perturbateurs endocriniens dans le domaine des phytosanitaires. L'an dernier, la proposition était de retenir la définition de l'OMS, pour qui un perturbateur endocrinien est « une substance ou un mélange exogène altérant les fonctions du système endocrinien et induisant de ce fait des effets indésirables sur la santé d'un organisme intact, de ses descendants ou au niveau des (sous)-populations » (CPH n°765). Quelques menus changements ont été adoptés le 4 juillet. La Commission note que les critères s'étendent aux perturbateurs endocriniens présumés et pas seulement avérés. Par ailleurs, le texte précise que l'UE ira plus loin puisque « la stratégie vise à englober, par exemple, les jouets, les produits cosmétiques et les emballages alimentaires. Parallèlement, d'importantes nouvelles recherches sur les perturbateurs endocriniens, dotées d'un budget considérable de près de 50 millions d'euros qui sera réparti en 2018 entre 10 projets environ, sont prévues dans le prochain programme de travail Horizon 2020 ».

En attendant, pour ce qui concerne pesticides et biocides, la Commission prévoit de ne retarder aucune action pour appliquer « immédiatement les critères en question aux substances pour lesquelles une évaluation ou une réévaluation est en cours ou pour lesquelles des informations confirmatives quant à leurs propriétés endocriniennes ont été demandées ». Le texte va être examiné par le parlement et le Conseil de l'UE, et pourrait être adopté définitivement d'ici à trois mois, et applicable six mois après sa parution au Journal officiel. La Commission ajoute « les critères s'appliqueront à l'issue d'une courte période de transition de six mois durant laquelle l'Agence européenne des produits chimiques (Echa) et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) procéderont, sur mandat de la Commission, à la finalisation d'un document d'orientation conjoint pour la mise en oeuvre des critères ». Ce document d'orientation « sera mis à la disposition du public, pour consultation, à l'automne ».

Déception des ONG et industriels

Si la Commission s'est félicitée d'un grand succès, elle est quasiment la seule. Le gouvernement français s'est félicité des quelques avancées. Surtout, il se réserve le droit de mesures d'interdiction complémentaires au niveau national. « Les ministres de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé, et de l'Agriculture et de l'Alimentation, saisiront l'ANSES pour mener une évaluation des risques des produits les plus utilisés contenant ces substances. Les remises de rapports seront suivies dans le mois de travaux conjoints avec les industriels, les agriculteurs et la société civile pour apprécier la décision à prendre à la lumière de cette évaluation et conduire, le cas échéant, l'État à interdire certains produits au niveau national », précise le ministère de la Transition écologique.

Le ton était nettement moins enjoué du côté des ONG, pour qui ces critères vont contre le principe de précaution et ne sont pas assez contraignants. Les industriels non plus ne sont pas ravis. L'UIC, qui a pris acte, a regretté que son approche fondée sur une évaluation des risques, en « prenant en compte à la fois le danger potentiel de certaines substances et le niveau d'exposition, n'a pas été retenue par la Commission européenne ». L'UIC compte bien peser dans les débats futurs et réclame surtout un cadre réglementaire européen harmonisé.

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur d'études vidéo procédé et réseaux industriels F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Meyreuil

Aménagement de la Bastide Ballon

DATE DE REPONSE 13/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS