Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les coûts liés à la catastrophe de Fukushima explosent

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 09/12/2016 À 06H54

Le gouvernement japonais double ses prévisions pour l'indemnisation des victimes et le démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima, rapporte le journal japonais Nikkei, information confirmée vendredi par le gouvernement japonais. Estimés désormais à 177 milliards d'euros, les coûts liés à la catastrophe de Fukushima pourraient encore augmenter.

Les coûts liés à la catastrophe de Fukushima explosent © Recoquillé-Bression / IRSN

Le coût lié à l’indemnisation des victimes, au démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima, et à la décontamination de l'environnement a presque doublé par rapport à celui annoncé initialement. Les fonds nécessaires sont désormais estimés à 21 500 milliards de yens, soit 177 milliards d’euros, a confirmé le gouvernement japonais vendredi 9 décembre. Le gouvernement japonais confirme ainsi l'information qui a filtré dans la presse la semaine dernière.

Fin 2013, le ministre de l’Economie, du commerce et de l’industrie, avait parlé d’un coût de 11 000 milliards de yens (92 milliards d’euros) qui est devenu l’estimation officielle du gouvernement. Cette estimation comportait 5 400 milliards de yens (45 milliards d’euros) pour l’indemnisation des victimes, 2 500 milliards de yens (21 milliards d’euros) pour le travail de décontamination, 1 100 milliards de yens (9,2 milliards d’euros) pour la construction d’un lieu de stockage et 2 000 milliards de yens (17 milliards d’euros) pour le démantèlement de la centrale.

La nouvelle estimation fait passer l’indemnisation des victimes à 8 000 milliards de yens (67 milliards d’euros) et le coût de la décontamination entre 4 000 et 5 000 milliards de yens (33 et 42 milliards d’euros). Plus de personnes peuvent demander à être indemnisées et le travail de décontamination est plus difficile que celui estimé au départ, explique Nikkei. Le coût du démantèlement des réacteurs et des travaux sur le site a été réestimé à 8 000 milliards de yens (67 milliards d’euros) par le gouvernement. Mais le journal Nikkei précise que ce coût pourrait encore plus gonfler au cours des prochaines années pour dépasser l'estimation totale de 20 000 milliards de yens.

Un comité d'experts mandatés par le gouvernement pour étudier la répartition des coûts entre le gouvernement, Tokyo Electric Power (Tepco), et les autres parties prenantes, a réalisé ces nouvelles estimations. Pour l'heure, c'est le gouvernement qui avance ces fonds. A charge pour la compagnie exploitant la centrale, Tepco, de rembourser les frais avancés. Mais aucun calendrier n'a été fixé.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a frappé le Japon le 11 mars 2011 en raison d’un séisme suivi d’un Tsunami.
 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus