Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Les coulisses des évènements de l'été] Au Puy du Fou, des drones s’intègrent dans les spectacles et font rêver le public

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le

Vidéo Le parc du Puy du Fou est célèbre pour son spectacle du vendredi et samedi soir : la Cinéscénie. Evènement époustouflant, les metteurs en scène utilisent depuis 3 ans des drones pour faire des décors volants. 

[Les coulisses des évènements de l'été] Au Puy du Fou, des drones s’intègrent dans les spectacles et font rêver le public
Au spectacle Cinéscénie du Puy du Fou, des drones permettent d'avoir des décors volants, comme des anges bleus.
© Puy du Fou

Des bougies, drapeaux ou étendards, le spectacle Cinescénie qui a rendu célèbre le parc du Puy du Fou (Vendée) fait mystérieusement voler certains décors au-dessus de la scène. "Mais comment font-ils ?" : la question est sur toutes les lèvres.

Les spectateurs sont loin d’imaginer que ce sont des drones qui portent les décors. Les appareils noirs sont invisibles à l’œil nu, alors que le spectacle est présenté une fois la nuit tombée. Une flotte de 20 drones (et bientôt 30), appelés Neopter, a été commandée auprès de la société nantaise spécialisée dans la conception de drones Pixiel. Pendant près de deux ans, une cinquantaine d’ingénieurs ont travaillé sur les appareils. Le Puy du Fou a investi trois millions d’euros pour leur développement.

L’objectif est de créer des drones télépilotés automatiquement capables de voler en flotte pour créer une chorégraphie aérienne. "C’est la seule flotte au monde, aussi robuste, capable de voler de manière autonome et dans cette configuration de flotte", se félicite Florant Martin, responsable des Neopter au Puy du Fou. Les drones sont capables de porter deux kilos de décors, en plus de leur poids de six kilos. Ils interviennent plusieurs fois pendant le spectacle : ils portent 23 bougies dans les airs puis des bannières de six mètres de haut, mais aussi des drapeaux français et le final est illuminé par des anges bleus dans le ciel.

Chaque apparition dure environ deux minutes, mais il en faut sept pour atteindre la bonne position sur scène et revenir sur la piste de lancement : une carrière d’équitation recouverte d’une bâche à l’arrière de la scène.

Vision de près d'un des drones Neopter

De lourdes contraintes de sécurité

Une organisation complexe est nécessaire en arrière scène, notamment à cause des normes de sécurité. Plusieurs mesures de sécurité ont été prises. Des filets sont installés au-dessus de certaines coulisses pour permettre le passage des acteurs sous les drones. Tous les systèmes critiques comme l’alimentation électrique ont été doublés. Un opérateur s’assure du bon fonctionnement du télépilotage. Tandis que 20 personnes s’occupent de l’installation et de la sécurité. Cinq barrières sont prévues, si un drone quitte la zone de sécurité. Et en dernier recours, le pilotage manuel peut être repris par l’opérateur.

Les objets volants ont été homologués par la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) qui a ajouté des contraintes dues au vol de nuit face à un public de plus de 12 000 spectateurs. Ils sont bridés pour ne pas pouvoir voler à plus de 20 km/h. Et ils ne peuvent voler à moins de 110 mètres des gradins et à moins de 55 mètres de hauteur. "La DGAC devait avoir la garantie qu’aucun appareil ne puisse atteindre le public, ainsi, leur portée balistique ne leur permet pas d’arriver près des gradins par exemple", explique Florant Martin. "Avant chaque spectacle, nous faisons une analyse de la zone autour du Puy du Fou ainsi que des conditions météorologiques", ajoute-il. Des contraintes invisibles pour le spectateur qui n’y voit que des anges survolant la scène, de manière mystérieuse. 

 

 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/08/2018 - 09h45 -

Je l'ai vu c'est magique féerique merci beaucoup c'est du rêve
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle