Les coopératives agricoles ont souffert de la baisse des cours en 2015

Les coopératives agricoles ont vu leur chiffre d’affaires reculer pour la deuxième année consécutive en 2015. Pour autant, elles ont poursuivi leur mouvement de concentration, pour gagner en compétitivité. 

Partager
Les coopératives agricoles ont souffert de la baisse des cours en 2015
Pascal Viné, Coop de France

Elles n’ont pas fait exception en 2015. Les coopératives agricoles, qui pèsent 40 % du secteur agroalimentaire français, ont elles aussi souffert des différentes crises qui ont touché l'agriculture depuis 18 mois. En 2015, elles ont vu leur chiffre d'affaires reculer de 1,8%, à 85,9 milliards d’euros, selon le bilan annuel de la confédération Coop de France. Une tendance qui n’est pas nouvelle. Depuis deux ans, leur chiffre d’affaires recule. Il était de 89,76 milliards d’euros en 2013 et de 87,515 milliards d’euros en 2014

Ce tassement d'activité s'explique par "la baisse des volumes et des prix, en particulier ceux du lait et du sucre, et ne devrait pas s'améliorer en 2016 avec la crise céréalière", a expliqué Pascal Viné, le délégué général de Coop de France.

Parallèlement, le secteur poursuit son mouvement de concentration, entamé il y a vingt ans. En 2015, il y avait 1923 coopératives et 351 unions contre 1976 coopératives et 358 unions en 2014. On en comptait près du double il y a vingt ans. En 2016, ce mouvement de concentration a évolué selon Coop de France. La fédération a enregistré moins d'opérations (unions, fusions ou acquisitions) que l'année précédente (67 contre 81 en 2015), mais pour un volume de chiffre d'affaires beaucoup plus important (1,1 milliard d'euros contre 689 millions l'année précédente).

Une rentabilité en hausse

Parmi les opérations marquantes récentes, citons celle de Terrena en mars 2016. La deuxième coopérative française derrière InVivo a pris le contrôle du groupe volailler privé Doux. La toute dernière transaction en date revient à la coopérative Arterris qui vient d’acquérir les groupes Dufour Sisteron (38 millions d'euros de chiffre d'affaires), Ovimpex (250 millions d'euros) et Ovimpex Distribution (40 millions d'euros), spécialisés dans les secteurs ovin et bovin, en partenariat avec la coopérative L'Agneau Soleil située dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Ces mouvements de concentration ont notamment permis d’améliorer la rentabilité du secteur. Celle-ci a cru de 3,3%, à 1,06 milliard d’euros. Pourtant, leur rentabilité reste faible au regard des autres secteurs industriels en France, a insisté Pascal Viné. Le taux de marge du secteur coopératif agricole est 3,87%, quand l'aéronautique est à 8,8% et les services financiers à 15%, souligne Coop de France.

0 Commentaire

Les coopératives agricoles ont souffert de la baisse des cours en 2015

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS