Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les contribuables allemands pourraient devoir payer des milliards d'euros la sortie du nucléaire

, , , ,

Publié le , mis à jour le 23/03/2015 À 07H22

Les contribuables allemands pourraient devoir payer des milliards d'euros pour la fermeture des centrales nucléaires dans le pays, les plans actuels de financement mis en place par les groupes de services aux collectivités risquant de s'avérer insuffisants, montre un rapport commandé par le gouvernement et consulté par Reuters le 20 mars.

Les contribuables allemands pourraient devoir payer des milliards d'euros la sortie du nucléaire © Elodie Vallerey - L'Usine Nouvelle - DR

Selon un rapport commandé par le gouvernement et consulté par Reuters le 20 mars, les contribuables allemands pourraient devoir payer des milliards d'euros pour la fermeture des centrales nucléaires dans le pays : les plans actuels de financement mis en place par les groupes de services aux collectivités risquent de s'avérer insuffisants. 

Au moins une partie des 36 milliards d'euros de provisions constitués par les quatre grands opérateurs nucléaires en Allemagne devrait passer sous le contrôle du gouvernement, selon les recommandations du rapport effectué par le cabinet d'avocats Becker Buettner Held. "Le besoin de financement à long terme ne peut être garanti si les fonds sont aux mains des opérateurs" ajoute le rapport, invitant à des versements de provisions dans un fonds public.

l'arrêt des centrales prévu pour 2022

E.ON, RWE, EnBW et Vattenfall, les quatre grands entreprises allemandes de services aux collectivités, ont prévu d'arrêter leurs centrales nucléaires d'ici 2022 - un délai fixé après la catastrophe de Fukushima au Japon en 2011- et de payer pour le stockage des déchets. Mais des inquiétudes demeurent au sujet du financement, y compris sur ce qui se passerait en cas de faillite d'un des "Big four".

Les bénéfices des entreprises de services aux collectivités sont déjà affectés par la conversion de l'Allemagne aux énergies propres comme le solaire et l'éolienne. Le gouvernement devrait envisager des mesures juridiques qui obligeraient les sociétés mères des exploitants de centrales nucléaires à assumer leur responsabilité en cas de la faillite, dit le rapport.

Avec Reuters

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/03/2015 - 11h54 -

Bonjour Rappelez moi combien EDF prévoit de mettre dans le grand carénage des centrales nucléaires ? 55 milliards pour rester dans le nucléaire ! Pour peu que ça fasse comme les EPR, ça va coûter beaucoup plus ! Au fait, elles sont où les provisions pour démantèlement, en France ? Si quelqu'un a un tuyau, ça m'intéresse ! Sinon vous avez remarqué ? Actuellement on tourne avec moins de 50 GW de nuke et on exporte toute la journée ! Et pendant ce temps on fait tourner des centrales au charbon !! Re localisation sans doute ! Bref on pourrait fermer nos 10 plus vieux réacteurs si on avait pas truffé la France de grille pain, appelés chauffage électrique ! Scandaleux et bientôt tragique ! Alors on attend la cata à venir ou on essaye d'arrêter avant ? Si on en croit notre Ségo, c'est plutôt le contraire: on va remettre une couche ! Au secours !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle