Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les constructeurs n'augmentent pas la charge de travail de GM&S Industry

, , ,

Publié le

Au cours d'une réunion téléphonique, les représentants du personnel de l'équipementier GM&S Industry basé à La Souterraine (Creuse) ont appris que PSA et Renault restaient sur leur position.

Les constructeurs n'augmentent pas la charge de travail de GM&S Industry © D.R.

Les représentants du personnel de GM&S Industry, site basé à La Souterraine (Creuse), se sont entretenus par téléphone, le 1er juin, avec les constructeurs PSA et Renault réunis au ministère de l'Economie avec l'administrateur judiciaire. Un peu plus d’une semaine après l’audience du tribunal de commerce de Poitiers (Vienne), ils n'ont pas obtenu de charge de travail supplémentaire de la part des deux constructeurs, apprenant même que celle promise était programmée qu'à partir de 2018.

"Les constructeurs ont confirmé le communiqué de presse du ministère de l’Economie sur une prévision de 12 millions d'euros pour Peugeot et 10 millions d'euros pour Renault. Mais contrairement aux annonces de Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, ce chiffre est pour l’année 2018, car pour l’année 2017, il est prévu 8 millions d'euros pour Peugeot et 5 millions d'euros pour Renault en année pleine, ce qui correspond à une reprise de 90 personnes, dénonce l'intersyndicale CGT-FO dans un communiqué. De plus, le chiffre proposé par Peugeot avait déjà été communiqué aux organisations syndicales le 30 mars dernier, et avait été atteint en négociations par le directeur de transition."

Des candidats à la reprise

Les représentants du personnel de GM&S Industry ont également fait le point sur les repreneurs ayant marqué un intérêt pour l'entreprise. L'équipementier stéphanois GMD est toujours sur les rangs mais il serait en train d'étudier à nouveau l'effectif à reprendre en fonction de l'évolution du chiffre d'affaires. Par ailleurs, l'homme d'affaires Jean-Jacques Frey, qui a fait fortune dans l'immobilier commercial et le vin, se dit toujours intéressé, une candidature surprise qui interpelle les salariés. Reçu le 26 mai par le directeur de cabinet de Bruno Le Maire, Emmanuel Moulin, le dirigeant franco-suisse lui a signifié qu'il avait été touché par la détresse et le combat des ouvriers.

Par ailleurs, deux fonds de pension guinéens et russes ont également fait part de leur intention mais "nous n’avons pas plus d’information que cela" indique l'intersyndicale dans son communiqué de presse.

Enfin, l'ancien président directeur général de Valéo Thierry Morin s'est dit intéressé par une reprise. Il dirige TM France et a repris, fin 2015, l’entreprise F2R, devenue désormais AR Industries basée à Châteauroux (Indre) qui fabrique des jantes en aluminium.

"Ce que l’on peut constater, c’est que plus le chiffre d’affaires augmente, plus des repreneurs s’intéressent au dossier GM&S. Comme quoi, il y a des possibilités de sortir de ce marasme. A aucun moment, le professionnalisme, la compétence, le positionnement en terme de coût n’ont été remis en cause, ni même notre volonté de rester une usine intégrée avec une diversité de savoir-faire permettant d’aller vers de nouveaux horizons…ce n’est qu’un problème de volonté", assure les représentants du personnel de GM&S Industry.

Ils demandent une prolongation de la période d'observation. Les candidats ont  jusqu'au 7 juin à 17 heures pour déposer leurs offres, un délai trop court selon eux pour préparer une reprise sérieuse et ils préviennent déjà : "S’il n’y a pas d’offre convenable le 7 juin au soir,  la semaine prochaine on va taper !"

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle