Les constructeurs japonais Toyota et Suzuki discutent d'une alliance

TOKYO (Reuters) - Les constructeurs japonais Toyota Motor et Suzuki Motor ont annoncé lundi qu'ils allaient entamer des discussions en vue d'un partenariat portant sur leurs achats, les véhicules verts, l'informatique et les technologies de la sécurité.

Partager

Les constructeurs japonais Toyota et Suzuki discutent d'une alliance
Toyota Motor et Suzuki Motor ont annoncé lundi qu"ils allaient entamer des discussions en vue d"un partenariat portant sur leurs achats, les véhicules verts, l"informatique et les technologies de la sécurité. Les deux constructeurs automobiles avaient dit en octobre qu"ils étudiaient un partenariat face aux défis technologiques auxquels est confronté un secteur de l"automobile en pleine phase de consolidation. /Photo d’archives/REUTERS/Anindito Mukherjee

Les deux constructeurs automobiles avaient dit en octobre qu'ils étudiaient un partenariat face aux défis technologiques auxquels est confronté un secteur de l'automobile en pleine phase de consolidation. "Toyota et Suzuki ont convenu d'oeuvrer à la réalisation anticipée d'un partenariat d'affaires", expliquent les deux groupes japonais dans un communiqué commun.

Toyota, le deuxième constructeur automobile mondial, investit massivement dans la recherche et développement (R&D), notamment sur les fonctions de conduite autonome et d'intelligence artificielle en situation de mobilité.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

De son côté Suzuki, spécialiste des voitures à petit prix, recherchait depuis longtemps un partenaire de grande taille, n'ayant pas la capacité financière d'être à la pointe de la R&D.

Un partenariat entre Toyota et Suzuki serait le dernier mouvement en date d'une industrie dont la consolidation s'accélère.

Nissan Motor avait annoncé en mai la prise de contrôle de fait de Mitsubishi Motors Corp (MMC) par le biais d'une opération de 2,2 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros).

Un partenariat entre Suzuki et Volkswagen s'était au contraire achevé dans l'amertume en 2015, le constructeur allemand accusant le japonais d'avoir violé leur pacte en nouant un accord dans le diesel avec l'italien Fiat Chrysler Automobiles.

Suzuki, le quatrième constructeur automobile nippon, domine le marché indien grâce à sa participation majoritaire dans Maruti India, qui vend la moitié à peu près des véhicules écoulés en Inde. A l'inverse, Toyota, malgré tous ses efforts, a du mal à percer dans un marché de l'automobile indien qui deviendrait le troisième mondial d'ici 2020.

Toyota vise en Inde un doublement de sa part de marché dans les voitures de tourisme d'ici 2025, à 10%, et les voitures d'entrée de gamme construites par l'affilié Daihatsu Motors, seront essentielles dans la réalisation de cet objectif, a dit à Reuters un responsable du constructeur. Toyota a décidé l'an passé de racheter le solde de son affilié Daihatsu.

Fujio Ando, conseiller de Chibagin Securities, observait, avant les annonces de ce jour, qu'à l'exception des voitures compactes, il n'y avait que peu de redondances dans les gammes des deux constructeurs. Il ajoutait que Suzuki achetait déjà à Toyota des technologies hybrides.

"Une question que l'on peut se poser est dans quelle mesure Toyota s'ouvrira à Suzuki compte tenu de ses relations avec Daihatsu", a-t-il expliqué. L'action Toyota a terminé en hausse de 0,7% en Bourse de Tokyo, tandis que l'action Suzuki a perdu 0,5%. L'indice Nikkei a fini en hausse de 0,31%.

Pour Reuters, Naomi Tajitsu, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS