Les constructeurs automobiles ne sont pas inquiets du ralentissement chinois

Les constructeurs automobiles étrangers continuent d'investir massivement en Chine en dépit du ralentissement de la croissance économique qui se reflète sur la courbe des ventes du premier marché mondial.

Partager
Les constructeurs automobiles ne sont pas inquiets du ralentissement chinois

Malgré le ralentissement de la croissance économique qui se reflète sur la courbe des ventes de voitures en Chine, les constructeurs automobiles étrangers continuent d'investir massivement dans le pays. Volkswagen et General Motors, les leaders du marché, maintiennent leurs projets d'investissements dans le pays tandis que Toyota et Ford annoncent de nouveaux projets d'expansion.

Alors que la croissance chinoise a fléchi à 7,0% au premier trimestre, son plus bas niveau depuis six ans, les ventes de voitures n'ont progressé que de 3,9% sur cette période à comparer à une hausse de 9,2% sur les trois premiers mois de 2014 - loin des 7% de progression que l'Association chinoise des constructeurs d'automobiles (Caam) anticipe pour l'ensemble de l'année. Sur l'ensemble de 2014, le marché chinois a progressé de 6,9% avec 23,5 millions de véhicules vendus.

Renault va continuer à investir en Chine

"Cela reste l'un des marchés à plus forte croissance du monde alors nous ne sommes pas déçus par cela", a commenté Carlos Ghosn, le PDG de Nissan et de Renault, le 20 avril à l'ouverture du Salon automobile de Shanghai. "Nous investissons en Chine et nous continuerons d'investir en Chine."

Le ralentissement de la croissance n'inquiète pas les constructeurs étrangers, dont beaucoup présenteront de nouveaux modèles à Shanghai. Mais si le coup de frein se confirme sur les prochains trimestres, les grands groupes risquent de devoir reconsidérer leurs projets, estime James Chao, responsable pour l'Asie du cabinet d'études IHS Automotive. Une poignée de constructeurs continuent de surperformer le marché, à l'image de Ford qui a accru ses ventes de 9% au premier trimestre et qui mise beaucoup sur la nouvelle version de sa berline Taurus dévoilée cette semaine à Shanghai.

"Nous avons tout à fait conscience de la nécessité de faire correspondre l'offre à la demande. Nous avons une approche réaliste, et s'il faut ralentir la production nous le ferons", a déclaré le 20 avril à Reuters le président exécutif du constructeur américain, Bill Ford, tout en remarquant que la croissance reste "robuste" en Chine. James Chao, d'IHS Automotive, note que les coentreprises internationales tournent encore à 80-85% de leurs capacités en Chine alors que les constructeurs locaux ne sont qu'à 60% environ.

TOUJOURS PLUS DE CAPACITÉS

Anthony Lau, directeur de recherche du cabinet de conseil TNS Sinotrust à Shanghai, observe que même une croissance à un chiffre en Chine reste une performance par rapport à la plupart des autres marchés, ce qui explique que la Chine ait absorbé à elle seule plus de la moitié des investissements du secteur dans de nouvelles capacités de production l'an dernier.

Ford, pour reprendre cet exemple, a ouvert le mois dernier une nouvelle usine d'une capacité de 250 000 véhicules et a annoncé début avril le rachat d'une usine de Harbin Hafei Automobile, qui augmentera encore ses capacités de 200 000 véhicules quand elle sera remise en service en 2016.

Même Toyota, dont les ventes ont diminué de 0,1% au premier trimestre, a décidé de mettre fin à des années de gel des investissements. Le constructeur japonais va débourser 440 millions de dollars pour construire de nouvelles installations et une troisième chaîne d'assemblage à son site de Canton, d'où devraient sortir 100 000 véhicules par an à partir de 2017. Volkswagen vise des capacités de production de cinq millions de véhicules en Chine à l'horizon 2019, contre 3,5 millions en 2014, et General Motors a ce même objectif de cinq millions de véhicules avec un an d'avance sur son rival allemand.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Data Steward F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Châtillon

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

72 - Le Mans

Maîtrise d'oeuvre pour la rénovation des bâtiments A et F au 185 rue Henri Champion

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS