Transports

Les constructeurs automobiles à l'offensive sur un marché morose

, , , ,

Publié le

Malgré une demande en berne, les industriels vont dévoiler une avalanche de nouveautés au Salon de Francfort qui se tiendra du 13 au 23 septembre.

Les constructeurs automobiles à l'offensive sur un marché morose

Derrière les projecteurs, la crise ? Alors que la filière automobile prend ses quartiers du 13 au 23 septembre à Francfort, en Allemagne, aucun des industriels présents à la 62e foire internationale de l'automobile ne pourra se laisser aller à une béate euphorie. L'arrivée de nouveaux acteurs chinois et indiens, la montée en puissance des exigences environnementales et un marché en berne depuis plus de deux ans devraient inciter constructeurs et équipementiers à afficher un peu de modestie. Il n'en est rien.

Ces derniers ont même décidé de repartir à l'offensive tous azimut. Une avalanche de nouveautés (à découvrir demain sur http://www.usinenouvelle.com) devrait encombrer les allées du salon allemand qui se tient tous les deux ans en alternance avec le Mondial de Paris. Pêle-mêle et sans exhaustivité, citons Peugeot qui dévoilera une 308 coupé, baptisée RCZ au faux air de Porsche Boxer. Citroën qui frappera un grand coup avec son concept de coupé cabriolet, le C5 Airscape. Renault qui testera pour la première fois auprès du grand public sa nouvelle Laguna. Ford qui fera son entrée en Europe sur le segment des SUV avec son petit Kuga. BMW qui devrait dévoiler un nouveau tout-terrain, le X6. Ou encore Porsche qui amorcera un virage vers l'écologie en présentant un 4x4 Cayenne équipé d'une motorisation hybride.

Le réveil des pays de l'Est

Cette surenchère d'offres suffira-t-elle à réveiller l'appétit des clients ? Rien n'est moins sûr. Les derniers chiffres du marché européen, publié par l'association des constructeurs fin août, le prouve : la demande n'est plus au rendez-vous. Au premier semestre 2007, le nombre de voitures immatriculées s'est stabilisé au-dessus des 8,5 millions d'unité, ce qui représente une légère décrue (- 0,2 %) par rapport à la même période en 2006. Ce recul touche essentiellement les pays d'Europe de l'Ouest. L'Allemagne, la France et l'Espagne jouant même les lanternes rouge.

La décrue reste toutefois modeste grâce au réveil des pays de l'Est. L'ex-bloc communiste permet de limiter la casse en progressant de près de 15 % depuis le début de l'année. Du côté des marques, les constructeurs européens et américains sont les plus mal lotis. A l'exception de Fiat qui progresse de 6,7 % sur un an, tous affichent des volumes en baisse. Renault remporte le bonnet d'âne en reculant de 10,4 % sur le premier semestre. Sans surprise, les japonais en revanche, Honda et Toyota en tête, enregistrent les plus fortes hausses en progressant respectivement de 14 et de 3 points (avec un volume de vente trois fois supérieur cependant pour Toyota). Présents à Francfort, les constructeurs nippons semblent d'ailleurs être les seuls à garder les pieds sur terre. Prenant le contre-pied des européens et des américains, ils ne présentent aucune innovation majeure sur le salon cette année.

A Francfort, Thibaut De Jaegher
 

A lire aussi dans l'Usine Nouvelle N°3067
du 13  au 19 septembre 2007

Laguna III, les dessous d'une voiture zéro défaut », p.34

A lire aussi sur www.usinenouvelle.com :
Renault lustre son losange, 10/09/07
CO2 : les constructeurs automobiles unis contre l'UE, 10/09/07

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte