Les constructeurs allemands rassurent les salariés d'Opel

De nombreux constructeurs automobiles allemands assurent avoir besoin d'employés qualifiés et expérimentés, redonnant ainsi espoir aux salariés de leur concurrent Opel, en grande difficulté.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les constructeurs allemands rassurent les salariés d'Opel

A la veille de Noël et alors que leur groupe est en pleine restructuration, voilà qui pourrait bien réconforter les salariés d'Opel. De nombreux constructeurs automobiles allemands expliquent en effet dans le quotidien Bild de ce lundi 24 décembre avoir des emplois vacants, soulignant ainsi leur intérêt pour les employés de la marque au Blitz.

"Nous cherchons en permanence des employés qualifiés et expérimentés qui puissent travailler chez nous", indique ainsi le responsable du recrutement de l'allemand BMW, Michael Albrecht.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Nous sommes toujours intéressés par des salariés qualifiés", affirme de son côté, Thomas Edig, responsable du personnel de Porsche. Même son de cloche de la part de l'équipementier Continental: la directrice du personnel, Strathmann déclarant que les salariés d'Opel sont des "gens sur lesquels on peut compter, qui ont le savoir-faire et la mobilité nécessaires".

Les salariés d'Opel reçoivent également les éloges du ministre allemand de l'Economie Philipp Rösler : "Les salariés d'Opel sont parmi les meilleurs constructeurs de voitures automobiles dans le monde et en Allemagne (...) Ne vous faites pas de souci, on va avoir besoin de vous",

Dans le cadre de sa restructuration, Opel, englué dans les difficultés depuis des années, a annoncé début décembre son intention de sacrifier l'un de ses sites, celui de Bochum. La direction de la filiale de General Motors, qui assure vouloir "sauvegarder un nombre significatif d'emplois" sur ce site, où travaillent environ 3200 personnes, a prévu d'y conserver un centre de logistique, qui sera éventuellement étendu, survivant ainsi à l’arrêt de la production de la génération actuelle de la Zafira.

Julien Bonnet

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS