Quotidien des Usines

Les compagnies minières ont du cash, mais pas l’accord des actionnaires pour l’investir

, , , ,

Publié le

Les grandes compagnies minières multiplient les annonces de réduction de leurs investissements. Destinées à économiser la trésorerie, ces réductions de coûts auront un impact important à long terme sur leur capacité à répondre à une demande qui ne pourra que rebondir.

Les compagnies minières ont du cash, mais pas l’accord des actionnaires pour l’investir © Vale

Elles ne mourraient pas toutes, mais toutes étaient frappées : on pourrait paraphraser La Fontaine pour décrire la réaction collective des grandes compagnies minières à la chute des prix qui a accompagné le ralentissement de la croissance de la demande chinoise et sa baisse en Europe. Les trois grandes sociétés minières diversifiées ont annoncé des réductions sensibles de leurs investissements. Mais, outre les économies à court terme, les BHP Billiton, Rio Tinto et Vale ont remis à bien plus tard leurs projets géants – Olympic Dam, le Simandou – et vont céder des actifs dans l’aluminium et le charbon. La priorité donnée à la satisfaction des actionnaires aura des répercussions sur l’offre à long terme, met en garde Mike Elliott, Global mining leader d’Ernst & Young.

Lire l'intégralité de l'article sur Indices&Cotations

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte