Rossignol réduit d'un tiers ses effectifs

Publié le

30% des salariés du plus ancien fabricant de skis et d'équipement de montagne dans le monde vont quitter le groupe.

Rossignol réduit d'un tiers ses effectifs

A la sortie du comité central d'entreprise extraordinaire (CCE ) organisé vendredi 27 mars au siège social à Moirans en Isère, la direction a précisé que 450 postes sur 1 500 seraient supprimés dans le monde, dont 275 en France.

« Ce projet est incontournable, l'entreprise étant déterminée à retrouver l'équilibre dans les deux ans », a précisé le président du groupe, Bruno Cercley. Le détail des effectifs supprimés par site n'a pas été rendu public, « tout simplement parce que les négociations sur le projet vont commencer prochainement », explique Matthieu Collet, chargé de la communication du groupe.

« Notre première préoccupation sera de limiter au mieux les conséquences sociales en mettant en place les meilleures solutions d'accompagnement possibles pour les personnes dont l'emploi ne peut être maintenu », précise le président.

Valorisation des marques
Les quatre sites de production (Nevers, Sallanches, Artès en Espagne et Montebelluna en Italie), arrêtés depuis début février jusqu'au 1er avril pour liquider les stocks,  « seront maintenus et spécialisés à partir de leurs points forts », précise le communiqué de la direction.

D'après Matthieu Collet, le site d'Artès va se recentrer sur les produits de moyenne gamme, celui de Nevers sur les produits de la marque Look et celui de Sallanches sur les productions de haute gamme et la recherche et développement. « Le but est avant tout de valoriser nos marques pour que les ventes reprennent », précise-t-on dans le service communication.

En février, Bruno Cercley avait expliqué vouloir recentrer l'activité de Rossignol sur les sports d'hiver et étudier toutes les solutions concernant les vêtements, qui représentent 10% du chiffre d'affaires et 20% des pertes

« Projet de réorganisation »
Le propriétaire des marques Rossignol, Dynastar, Look (fixations) et Lange (chaussures) avait annoncé le 23 mars que le CCE serait une discussion « sur les projets de réorganisation » et avait démenti toute décision concernant un éventuel plan social. « L'entreprise connaît effectivement de graves difficultés, mettant en danger sa pérennité à très court terme », avait précisé la direction. Reste que les salariés craignaient un « plan social plus dur que les précédents », selon le délégué du personnel à Moirans, Philippe Chassigneux.

Sur l'exercice 2008, le groupe a enregistré une perte opérationnelle de 58 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 270 millions d'euros. En août 2008, Quicksilver avait vendu Rossignol à la banque australienne Macquarie associée au groupe américain de biens de consommation Jarden Corporation.

Barbara Leblanc

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte