Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les collectivités, fidèles soutiens de Smart France à Hambach

, , , ,

Publié le

Production

Les collectivités, fidèles soutiens de Smart France à Hambach © ©HAMILTON/REA

Régulièrement soutenu par les collectivités locales depuis son implantation à Hambach (Moselle), Smart France a signé ce jeudi une convention de financement d’un montant de 450 000 euros apportés par le conseil général de la Moselle à l’occasion du lancement de la Smart électrique.
Le constructeur engage un investissement de 18 millions dans la fabrication à grande échelle du véhicule électrique et annonce à ce titre la création de 52 emplois, dont 32 chez Smart France et 20 chez les partenaires, en plus des 259 emplois sauvegardés dans le cadre de cette réalisation.

En janvier dernier, le conseil régional de Lorraine avait apporté à ce même investissement une aide de 900 000 euros destinée à « la création ou au maintien de 134 emplois ». Smart France n’explicite pas cette variation, mais admet que le site tout entier se serait trouvé compromis à court terme sans la double annonce de l’implantation de la Smart électrique et du choix, annoncé début avril, du site mosellan pour assembler à Hambach la troisième génération du Fortwo. Les ventes du modèle actuelles s’essoufflent et enregistrent au premier trimestre une baisse de 20 % par rapport à 2009.

Devenu le premier site européen d’assemblage de véhicules électriques en série, Smartville ne cache ni son soulagement, ni ses ambitions. «Le choix de Daimler, qui a retenu Smartville pour assembler le modèle électrique de la Smart, ainsi que la troisième génération du Fortwo, constitue une marque de confiance. Depuis son implantation à Hambach voici douze ans, Smart France a toujours trouvé en Moselle un soutien fort des collectivités locales ainsi qu’une main d’œuvre de qualité », a souligné Marcus Nicolai, président de Smart France.

« Symbole du renouveau de l’industrie mosellane, la Smart est l’enfant chéri du conseil général. Les véhicules électriques prendront certainement une place considérable dans l’industrie automobile. La Moselle accompagnera la Smart dans les réflexions et dans les aménagements que supposent cette révolution technologique », promet Philippe Leroy, président du conseil général.
Le département espère obtenir courant mai le feu vert du ministère de l’Industrie pour participer au programme franco-allemand d’électro-mobilité lancé au cours du sommet des ministres franco-allemands. La Moselle envisage une coopération de ses grandes agglomérations avec sa voisine sarroise Sarrebruck pour expérimenter les déplacements électriques à grande échelle. Une réflexion analogue émerge entre Strasbourg et plusieurs collectivités du Bade-Wurtemberg.
 

 

De notre correspondante en Lorraine, Pascale Braun

L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » est disponible. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle