Les clubs de football : des entreprises pas comme les autres devant la taxe à 75%

François Hollande a relancé le débat sur la taxe de 75% sur les salaires dépassant 1 million d'euros par an. Les clubs de foot bardés de star, le Paris Saint-Germain en tête s'inquiètent. Devront-ils payer la taxe ? Les réponses se contredisent.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les clubs de football : des entreprises pas comme les autres devant la taxe à 75%

Alors que le club parisien PSG se prépare à affronter l’équipe de Barcelone ce mardi 2 avril, la question de la taxe de 75% sur les revenus dépassant 1 million d’euros revient à la charge.

Cet impôt, proposé initialement par François Hollande lors de sa campagne présidentielle, avait été rejeté par le Conseil constitutionnel en décembre 2012. Lors de son intervention sur France 2 ce jeudi 28 mars au soir, le président de la République est revenu à l’attaque en proposant une nouvelle version : taxer les entreprises sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pendant la campagne, les clubs de football voulaient que les joueurs soient exempts de la taxe à 75%. Depuis cette nouvelle annonce, ils s’interrogent : sont-ils des entreprises comme les autres ? Seront-ils taxés à 75% sur les salaires de leurs stars ?

Si Matignon indique que c’est bien le cas, la Fédération française du football (FFF) affirme le contraire.

Dans un entretien publié le 1er avril par le Parisien, Noël Le Graët, président du FFF, explique que "cela ne concerne pas les PME. Le Premier ministre à qui j'ai posé la question a été clair : seules les grandes entreprises seront taxées. Or les clubs professionnels sont considérés comme des PME, donc ils ne seront pas touchés par la taxe à 75%".

Matignon, pour sa part, déclare que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, n’a eu aucun contact récent avec Noël Le Graët. Interrogée par France Inter, la ministre de l’innovation, des PME et de l’économie numérique, Fleur Pellerin, a indiqué que la taxe à 75% concernerait tous les salariés. "Les artistes non salariés ou les sportifs non salariés ne sont pas concernés", a-t-elle ajouté. Concernant les clubs de foot, elle estime qu’ils se trouvent "un peu au-dessus du chiffre d'affaires qui correspond à la définition des PME".

Elena Bizzotto

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS