Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

COP21

Les citoyens se saisissent de la COP21

Olivier Cognasse

Publié le

Ce week-end, Place de la République, le mouvement citoyen Alternatiba organise une grande mobilisation pour le climat. Deux mois avant la COP21.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Lors d'une précédente manifestation d'Alternatiba - Crédits : Alternatiba  

Politiques, entreprises, collectivités locales s’engagent pour faire avancer le sommet de la COP21 qui se tiendra au Bourget (Seine-Saint-Denis) du 30 novembre au 11 décembre. Un accord est primordial pour lutter contre le réchauffement de la planète. Les citoyens ne sont pas en reste. Ils se retrouvent samedi 26 et dimanche 27 septembre place de la République à Paris, pour un week-end de mobilisation pour le climat.

L’initiative revient à l’organisation citoyenne Alternatiba, née à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) en 2013, qui met en lumière des solutions alternatives concrètes : agro-écologie, circuits courts, isolation des logements, mobilité soutenable, énergies renouvelables…

5000 repas gratuits avec les invendus alimentaires
Le village ouvrira ses portes à 10 heures samedi avec des tables rondes sur différentes thématiques. Cette journée sera également vouée à la célébration des héros du tour Alternatiba, parti le 5 juin de Bayonne. Les cyclistes ont parcouru 5600 kilomètres pour le climat sur un tandem 4 places à travers l’Europe. Les aficionados pourront parcourir les 5 derniers kilomètres avec ces militants depuis la porte de Pantin avant de rejoindre la place de la République, où débuteront les festivités : prises de paroles, concerts, ateliers, réparation de vélos, construction de cabanes en matériaux recyclés... Sans oublier 5000 repas gratuits cuisinés à partir d’invendus alimentaires. Il sera même possible de visiter un appartement témoin aménagé pour un mode de vie écologique.

Les projets de POC 21
Cet évènement doit marquer le début de la mobilisation citoyenne pour la transition climatique. Cette mobilisation avait été amorcée, il y a quelques semaines, le 3 septembre, à l’occasion du lancement du livre "Crime climatique stop ! L’appel de la société civile".

Plusieurs personnalités ont apporté leur contribution à cet ouvrage, tels l’Archevêque Desmond Tutu, le vice-président du GIEC Jean Jouzel, Naomi Klein, journaliste canadienne et militante altermondialiste, Geneviève Azam et Maxime Combes, économistes d’Attac et Valérie Cabanes, la porte-parole du mouvement End Ecocide on Earth.


Cet évènement sera aussi l’occasion de voir les 12 projets de POC 21, qui ont mûri pendant cinq semaines au château de Millemont (Yvelines) et montrent une autre manière de développer des produits (tracteur à pédale, un substitut solaire aux groupes électrogène, un filtre pour rendre potable l’eau souillée…). Ou quand l’open source permet de développer des machines non polluantes.


Olivier Cognasse 

   

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle