Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Les cinq raisons du rachat de WhiteWave par Danone

,

Publié le

Analyse L’acquisition du groupe américain WhiteWave Foods permet à Danone de devenir leader mondial des produits bios, de doubler de taille aux Etats-Unis et de dégager d’importantes synergies en raison de la complémentarité des deux groupes.

Les cinq raisons du rachat de WhiteWave par Danone © Daniel Julià Lundgren - Flickr - CC

C’est la plus grosse opération de croissance externe du français Danone depuis celle du néerlandais Numico en 2007 pour un montant de 12,3 milliards d’euros. Le numéro un français de l’agroalimentaire s’apprête à débourser 12,5 milliards de dollars (11,3 milliards d’euros) pour racheter l’américain WhiteWave Foods, spécialisé dans les produits bios et d’origine végétale. Après l’aval des autorités de la concurrence, Danone devrait s’emparer d’un seul coup de 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires supplémentaires. Cinq raisons expliquent ce rachat qui intervient quelques jours à peine après la prise de participation de Danone dans la PME française Michel et Augustin.

1. Danone dope sa taille et sa croissance mondiale

Le groupe l’avait fixé dans les objectifs de son plan à horizon 2020 : assurer une croissance forte, rentable et durable, et l’accélérer d’ici à 2020. Avec le rachat de WhiteWave Foods, né de la scission de l’américain Dean Foods, Danone s’empare d’un groupe de 4 milliards de dollars. Selon le cabinet OC&C Strategy, il devrait passer à la douzième place mondiale des géants de la grande consommation, contre la quinzième aujourd’hui. "Cette union permet à Danone de résoudre en partie son problème de taille critique. Il pourra peser davantage dans les négociations avec les distributeurs notamment", estime Yves Marin, spécialiste de la grande consommation chez Kurt Salmon. Qui plus est, le rachat de White Wall lui apporte une croissance fortement rentable. Entre 2012 et 2015, l’activité du spécialiste américain de bio a progressé de 19 % et son revenu opérationnel était en hausse de 29 % sur la période, à 9,7 % de marge. Cette opération devrait lui permettre d’atteindre plus facilement son objectif d’une croissance moyenne annuelle de 5 % d’ici à 2020. "L’intégration de WhiteWave devrait apporter entre 0,5 et 1 % de croissance supplémentaire annuelle au groupe", a détaillé le 7 juillet, Cécile Cabanis, la directrice administrative et financière (DAF) du groupe.

2. Danone devient leader mondial du bio

Déjà propriétaire du groupe Stonyfield, spécialisé dans les yaourts bios et de sa filiale française Les 2 vaches, Danone devient leader mondial des produits bios, assure-t-il. Il réalisera 1,6 milliard de dollars de chiffre d’affaires au niveau mondial dans ce juteux marché en plein essor. "Le groupe n’était pas leader jusqu’à présent dans le bio. Or, c’est un segment en forte croissance, avec des marges plus importantes. Danone prend un véritable coup d’accélérateur dans ce secteur", explique Frédéric Fessart, associate partner au cabinet OC&C Strategy.

3. Danone double sa taille aux Etats-Unis

Installé aux États-Unis depuis 1942, Danone a longtemps essayé d’imposer ses yaourts européens aux consommateurs américains, mais avec des résultats contrastés. Ce n’est que récemment, avec l’émergence des yaourts grecs, que le groupe a pu renouer avec la croissance au pays de l’oncle Sam. Mais Danone restait encore loin des leaders des produits laitiers, comme General Mills. Avec WhiteWave Foods, le français double de taille sur le marché nord-américain, avec un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de dollars environ, devenant le premier groupe de produits frais. 86 % de l’activité mondiale de WhiteWave se situe aujourd’hui en Amérique du nord et seulement 14 % en Europe. La zone nord-américaine pèsera désormais 22 % du chiffre d’affaires de Danone contre 12 % jusqu’à présent.

4. Des complémentarités dans les gammes et les marques

A la tête de nombreuses marques d’aliments, crèmes, boissons d'origine végétale et produits bios, WhiteWave dispose d’une dizaine de marques en Amérique du Nord, incluant Silk, So Delicious, Vega, International Delight, Horizon Organic ou encore Wallaby Organic, distribuées notamment en réseaux spécialisées. De son côté Danone figure parmi les leaders des yaourts et des boissons à base de lait de vache, avec des marques comme Dannon, Light & Fit et Oikos, présentes dans les grandes surfaces traditionnelles. "En mettant ensemble nos compétences, nous allons pouvoir changer d’échelle et développer de nouveaux produits ensemble, en complétant nos gammes", a expliqué Emmanuel Faber, le directeur général du groupe Danone, sans plus de détails.

5. Des synergies dégagées de 300 millions de dollars

Danone promet 300 millions de dollars de synergies dégagés en moyenne chaque année, soit environ 8 % des ventes nettes 2015 de WhiteWave. Selon Danone, 75 % de ces synergies seront des économies générées sur les coûts, notamment le sourcing, la supply chain et les services supports. 25 % seront issus de la mise en place de plates-formes communes de produits, et de l’union de la recherche et du développement des deux groupes.  

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus