Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les cinq industriels qui vont profiter le plus du nouvel iPhone

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Apple se prépare à dévoiler aujourd'hui sa nouvelle génération d’iPhone. L’occasion pour la firme à la pomme de remettre à plat sa chaine logistique. Coup de projecteur sur cinq des plus gros gagnants.

Les cinq industriels qui vont profiter le plus du nouvel iPhone © Apple

Chaque génération d’iPhone donne lieu à une remise à plat de la chaine d’approvisionnement, avec des gagnants et des perdants. La prochaine génération qu’Apple va dévoiler ce 12 septembre 2017 en trois modèles, deux équipés d'un écran LCD traditionnel, et un doté d'un écran Oled, n’échappe pas à la règle. D’autant que le modèle ultra haut de gamme à écran Oled, s’annonce comme une rupture majeure tant en fonctionnalités qu’en technologies. Coup de projecteur sur cinq des plus gros gagnants.

1.TSMC, la fabrication du processeur

Le fondeur taiwanais de semiconducteurs TSMC semble reconduit pour la production en exclusivité du processeur A11 Fusion au cœur des iPhone avec son procédé FinFET 10 nm, c’est-à-dire avec des transistors 3D en gravure de 10 nanomètres, actuellement le procédé nec plus ultra de fabrication dans l’industrie microélectronique. Un succès qui lui vaut d’être retenu aussi par Nvidia, MediaTek ou encore HiSilicon Technologies pour la fabrication de leur nouvelles générations de puces.

TSMC, qui avait déjà emporté l’exclusivité de la fabrication du processeur A10 Fusion de l’iPhone 7 en gravure de 16 nanomètres alors qu’il partageait avec Samsung Electronics la production de la génération précédente, se voit ainsi conforter sa position de numéro un mondial des services de fonderie de semiconducteurs. Mais cette nouvelle victoire est à double tranchant. Elle accentue sa dépendance vis-à-vis d’Apple qui a représenté 20% de son chiffre d’affaires en 2016. Que se passerait-il si la firme à la pomme décidait demain de basculer sur un autre fondeur comme Intel ou GlobalFoundries ?

Samsung Electronics, qui a fabriqué les premières générations de processeur d’Apple, ne semble plus constituer une menace pour le fondeur taiwanais. Selon des analystes, la firme à la pomme ne reviendra plus jamais fabriquer ses puces chez le coréen. Non pas pour des questions techniques. Mais pour des questions de confidentialité. En se détournant définitivement de Samsung Electronics, Apple veut éviter d’être copié dans le cœur technologique de ses produits, la puce, par un fondeur de semiconducteurs qui est aussi son plus grand rival dans les mobiles.

2. Samsung, l’écran Oled

Si Samsung Electronics a perdu le marché de fabrication du processeur A11 Fusion, sa filiale Samsung Display a emporté la fourniture de l’écran Oled du modèle haut de gamme. Apple lui aurait commandé entre 70 et 80 millions d’écrans électroluminescents organiques. Ce nouvel iPhone (baptisé selon les rumeurs iPhone X) marque une rupture. Il est le premier iPhone à embarquer cette technologie d’écran adoptée depuis 2010 par Samsung Electronics sur ses smartphones vedettes. Pour la firme à la pomme, c’est un test avant sa généralisation en 2018 ou en 2019 sur tous les modèles de l’iPhone.

Samsung Display s’impose comme le fournisseur exclusif. Apple aurait préféré s’approvisionner ailleurs. Mais en dehors du géant coréen de l'électronique, l’offre est quasiment inexistante. Samsung Display détient 95% du marché des afficheurs Oled pour smartphones et est le seul capable de fournir en quantité suffisante. Le choix d’Apple amène d’autres marques de smartphones à adopter aussi la technologie Oled au risque de ne pas y avoir accès faute de capacité de production suffisante.

Mais la victoire de Samsung Display risque d’être de courte durée. Apple est en train d’encourager d’autres fournisseurs potentiels à accélérer la montée de leur production d’écrans Oled. La firme à la pomme va jusqu’à injecter 2,7 milliards de dollars dans une usine de LG Display. Objectif : disposer de sources d’approvisionnement alternatives à Samsung Display pour sa génération d’iPhone en 2018. D’autres fournisseurs pointent le nez : Sharp et Japan Display au Japon, Innolux et AU Optronics à Taïwan, EverDisplay Optronics en Chine. Mais pas sûr que l'ouverture du marché soit au rendez-vous. De l'avis des analystes, Apple devrait rester dépendant de Samsung Display au moins jusqu'en 2019.

3. Intel, davantage de modems

Intel renforce son rôle de fournisseur de modems cellulaires 4G à Apple. Le numéro un mondial des semiconducteurs a fait son entrée dans la chaine d’approvisionnement de l’iPhone à l’occasion de l’iPhone 7. Il est crédité d’avoir emporté en au début 20 à 30% des volumes, le restant étant fourni par Qualcomm, ancien fournisseur exclusif d’Apple en modems cellulaires depuis 2011. Mais Intel profite de la querelle entre Apple et Qualcomm au sujet des redevances de brevets pour voir sa part monter aux environs de 50%. Et pour la nouvelle génération, sa part pourrait passer à 70%. Un vrai coup dur pour Qualcomm qui verrait ainsi son marché auprès de l'un de ses deux plus gros clients fondre de 70% en l’espace d’un an.

Mais selon les analystes de Strategy Analytics, Apple ne peut aller jusqu’au bout en se passant complètement de Qualcomm. D’abord parce que ses modems restent les plus avancés et les plus performants du marché. Ensuite parce qu’il est l’acteur qui maitrise le mieux la technologie cellulaire CDMA utilisée sur les réseaux mobiles de certains pays. Une fois la querelle autour des redevances de brevets résolue, Qualcomm devrait selon les analystes retrouver sa place de fournisseur majoritaire d'Apple en modems.

4. STMicroelectronics, le module caméra 3D

L’iPhone 8 arbore une caméra 3D pour des applications de reconnaissance faciale, d’interface gestuelle ou de réalité virtuelle et augmentée. Derrière cette innovation se cache STMicroelectronics, le fournisseur exclusif du module de caméra 3D. Apple n’a guère le choix. Le fabricant franco-italien de semiconducteurs détient un vrai monopole dans les imageurs à temps de vol, composants clés des modules de caméra 3D, avec 95% du marché mondial selon IHS Markit. Les deux entreprises se connaissent très bien. Depuis 2010, STMicroelectronics fournissait en exclusivité les détecteurs de mouvement Mems de tous les iPhone avant de se faire évincer par Bosch et InvenSense à l’occasion des iPhone 5S et iPhone 6. Pour les deux dernières générations d’iPhone, il fournit notamment le capteur de proximité et le haut-parleur Mems de l’écouteur AirPods.

Le contrat de modules de caméra 3D emporté pour l’iPhone haut de gamme s’annonce comme une manne providentielle pour STMicroelectronics. Il devrait lui assurer l'exclusivité de fourniture pendant plus de trois ans. Selon l’analyse de Barclays, il pourrait quadrupler le chiffre d’affaires du groupe auprès de la firme de la pomme pour atteindre un chiffre annuel récurrent d'environ 1 milliard de dollars. De quoi conforter son rebond après six années de morosité.

5. Broadcom, la recharge sans fil

Le nouvel iPhone haut de gamme embarque une fonction de recharge sans fil de la batterie. Les composants de gestion de cette fonction sont fournis par Broadcom. L’ex-Avago Technologies figurait déjà en pole position comme fournisseur de composants de connectivité sans fil (Wi-Fi et Bluetooth) et de plusieurs circuits du frontal radiofréquence des iPhones. La fourniture des circuits de gestion de la recharge sans fil de la batterie conforte cette position. Broadcom s’attend à voir son contenu en dollars dans l’iPhone augmenter de 40%.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus