Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les cinq chiffres qui montrent la bonne santé du marché éolien européen

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Le cabinet FTI Research vient de publier la troisième édition de son étude sur le secteur mondiale de l’éolien. Sur la période 2017-2026, l’Europe, emmenée par l’Allemagne, la France et l’Angleterre, reste une valeur sûre. Le Vieux continent est même leader sur l’offshore.

Les cinq chiffres qui montrent la bonne santé du marché éolien européen
FTI Research a publié, le 21 mars, la troisième édition de son étude sur l'évolution du parc éolien mondial. Les chiffres dépeignent l'Europe pour un de ses solides moteurs.
© D.R.

Le cabinet FTI Research vient de mettre à jour, ce mardi 21 mars, son étude sur l’évolution du parc éolien mondial. Son périmètre s’étend de 2017 à 2026.Cette troisième édition souffle son vent d’indicateurs sur un secteur en plein développement. Si les chiffres ne dépeignent pas l’Europe comme le champion du secteur (rôle dévolu au continent asiatique), ils confirment son statut de solide moteur de croissance. A y regarder de plus près, sur l’offshore, le marché européen en est la turbine principale.

297 072 MW : C’est le nombre total de mégawatts que produira le parc éolien européen en 2026. La capacité des nouvelles installations entre 2017 et 2026 s’élèvera à 136 610 MW.

22,1 % : C’est la part de l’Europe dans le développement de nouvelles capacités de production d’ici 2026. Le Vieux continent, deuxième, se place juste derrière l’Asie (52,4 %).

0,5% : C’est le taux de croissance moyen annuel du parc européen sur dix ans. L’indicateur est porté par l’accélération du déploiement éolien en France. Le pic devrait être atteint en 2020 avec une capacité de production additionnelle sur l’année de 2 500 MW. Au contraire, les prévisions à moyen terme au Royaume-Uni pèsent sur le taux. La construction d’équipements sur la période 2017-2021 devrait être un tiers plus faible que sur la période 2022-2026. Le phénomène s’explique par la sortie, de l’éolien terrestre de la politique incitative du gouvernement.

40 755 MW : C’est la capacité additionnelle que produira l’Allemagne entre 2017 et 2026. Le pays sera le troisième producteur mondial et le premier européen sur la période. A l’échelle du continent, la France sera deuxième (20 065 MW) et le Royaume-Uni troisième (14 050 MW).

59,8 % : C’est la part de l’Europe dans la production de capacité additionnelle d’électricité offshore dans le monde. Cela représente 47 660 MW. Le Royaume-Uni est le premier producteur mondial en 2016. La Chine devrait ravir la plus haute marche du podium sur la période 2017-2026. En fin de période, le Royaume-Uni restera, in fine, toujours leader en capacité de production cumulée avec 16 052 MW.

 

Méthodologie : Dans son approche, FTI-Intelligence distingue deux périodes. La première court sur 2017-2021. Les tendances y sont calculées par combinaison de synthèse ascendante des données du marché et d’analyse descendante d’indicateurs économiques. La seconde commence en 2022 pour s’achever en 2026. Sur cette dernière, l’approche est exclusivement descendante. Les capacités des projets (quel que soit leur stade d’avancée), le coût des énergies, les politiques de régulation, la disponibilité de fonds ainsi que de technologies font partie des indicateurs retenus.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

27/03/2017 - 15h40 -

Bonjour, Le paragraphe: "297 072 MW : C’est le nombre total de mégawatts que produira le parc éolien européen en 2026. La capacité des nouvelles installations entre 2017 et 2026 s’élèvera à 136 610 MW." est erroné. Ce sera la PUISSANCE INSTALLÉE en 2026. La PRODUCTION s'exprime en MWh. Elle est évidemment liée à la puissance installée...mais aussi un peu aléatoire, puisque dépendant fortement du vent (c'est la base même des éoliennes, je vous l'accord!).
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus