Les chinois Huawei et ZTE, menaces pour les Etats-Unis ?

Selon un projet du rapport de la commission du renseignement du Congrès américain, les deux géants chinois des télécoms menaceraient la sécurité des Etats-Unis.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les chinois Huawei et ZTE, menaces pour les Etats-Unis ?

Coup d'arrêt pour les chinois Huawei et ZTE aux Etats-Unis. En effet, la commission du renseignement du Congrès déclare dans un projet de rapport dont l'AFP a obtenu une copie le 7 octobre que les autorités américaines "doivent bloquer les acquisitions, les prises de participation et les fusions impliquant Huawei et ZTE compte-tenu de la menace qu'elles représentent pour les intérêts de la sécurité nationale des Etats-Unis".

"Sur la base d'informations classifiées et non classifiées, Huawei et ZTE ne peuvent pas garantir leur indépendance par rapport à l'influence d'un Etat étranger et cela pose donc en conséquence une menace pour la sécurité des Etats-Unis et notre système", indique le projet de rapport.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Même si Huawei et ZTE ne cessent de démentir d'éventuels liens avec le gouvernement chinois, la commission avait lancé son enquête à la suite d'inquiétudes sur le fait que Pékin pourrait utiliser ces deux groupes à la croissance rapide pour faire de l'espionnage économique ou militaire, ou bien pour des cyber-attaques.

"L'intégrité et l'indépendance de l'organisation et des pratiques d'affaires sont considérées comme dignes de confiance et respectées sur près de 150 marchés", se défend le vice-président de Huawei William Plummer dans un communiqué envoyé par email.

Pourtant, la commission d'enquête américaine n'en démord pas. Pour elle, les deux groupes n'ont pas donné de réponses satisfaisantes aux questions des parlementaires sur leurs relations avec le gouvernement chinois.

"La Chine a les moyens, l'occasion et les motivations pour utiliser les sociétés de télécoms à des fins malveillantes", selon le rapport qui doit être publié ce 8 octobre sur le site internet de la commission.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS