Les chefs d'entreprise plus confiants qu'en 2016

par Martinne Geller
Partager

DAVOS, Suisse (Reuters) - Les patrons de firmes mondiales se montrent un peu plus confiants que l'an dernier sur la situation économique et leurs propres perspectives mais ils s'inquiètent à plus long terme des conséquences des récents bouleversements politiques, montre une enquête de PricewaterhouseCoopers (PwC) publiée lundi à la veille de l'ouverture du Forum économique mondial de Davos.

Vingt-neuf pour cent des près de 1.400 chefs d'entreprise interrogés disent prévoir une accélération de la croissance mondiale cette année, alors qu'ils étaient 27% en 2016.

Ils sont 38% à se dire très confiants dans leur capacité à augmenter la croissance de leur chiffre d'affaires en 2017, contre 35% il y a un an -- une proportion qui était la plus faible depuis six ans.

Les perspectives l'an dernier à la même époque étaient assombries par la chute des cours du pétrole, les craintes d'atterrissage brutal de l'économie chinoise et les incertitudes autour de l'élection présidentielle américaine, a expliqué à Reuters Bob Moritz, le coordinateur de l'étude chez PwC.

"Ils (les chefs d'entreprise) s'inquiètent de plus de choses car le monde est devenu plus difficile. Les risques dont ils se préoccupent sont des risques à plus long terme", a-t-il dit, ajoutant que l'étude ne portait que sur les 12 prochains mois, une période trop courte pour dégager toutes les conséquences d'une présidence Trump ou du Brexit.

Mais à court terme, la résistance, par exemple, de l'économie britannique à la perspective de sortie de l'Union européenne, après le référendeum du 23 juin, rend confiant.

Pour ce qui est d'embaucher, plus de la moitié des patrons disent qu'ils comptent augmenter leurs effectifs cette année.

Néanmoins, en dépit du léger mieux attendu pour cette année, la confiance des chefs d'entreprise reste un peu en deçà de ce qu'elle était en 2014 et en 2015 et très éloignée de ses niveaux antérieurs à la crise financière mondiale.

La principale différence entre avant et après est que les craintes sont maintenant d'ordre politique et non économique.

"D'un point de vue économique, la plupart des client auxquels nous nous adressons sont moins inquiets et certains sont même optimistes", dit John Aurik, directeur général d'AT Kearney, un consultant concurrent de PwC. "Mais pour ce qui est du risque géopolitique, c'est la grande inconnue pour tout un chacun".

(Martine Geller, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS