Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les Chaussures Noël en redressement judiciaire

, , , ,

Publié le

L'entreprise Chaussures Noël basée à Vitré (Ille-et-Vilaine) est placée en redressement judiciaire pour une période d'observation de six mois. Elle a perdu des marchés militaires et se trouve désormais en situation difficile.

Les Chaussures Noël en redressement judiciaire
Les chaussures de la marque Umbro sont fabriquées dans les ateliers de l'entreprise Chaussures Noël de Vitré
© Umbro

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

L'entreprise Chaussures Noël dont le siège social est situé à Vitré (Ille-et-Vilaine) vient d'être placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Rennes. Il lui accorde une période d'observation de six mois jusqu'au 8 juin 2015.

Le fabricant de chaussures emploie 219 salariés à son siège social de Vitré. Il dispose également d'un site secondaire situé à Sauvagon près de Pau (Pyrénées-Atlantiques) qui emploie 63 salariés. Le groupe fait fabriquer la plupart de ses modèles, principalement pour enfants, sa spécialité, dans son usine située en Tunisie qui emploie 900 personnes.

Chaussures Noël a réalisé un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros l'an passé. Ses difficultés proviennent de la perte de ses marchés militaires. L'entreprise toujours contrôlée par la famille Noël, a perdu plusieurs contrats sur appels d'offre pour les chaussures des militaires français qui étaient précédemment fabriquées sous sa marque Argueyrolles. En 2013, les marchés militaires représentaient chez Noël un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros, il est tombé à 4 millions d'euros en 2014 et devrait être réduit à 2 millions d'euros en 2015.

Dans ces conditions, l'entreprise préfère se placer sous la protection du tribunal de commerce. Elle a d'ores et déjà prévu de se séparer d'une vingtaine de ses salariés qui travaillent à Vitré pour la marque Umbro dont elle détient la licence de marque en France.

Stanislas du Guerny
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle