Les chauffeurs de VTC roulent pour Careem en Cisjordanie

RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Careem, le rival d'Uber au Proche-Orient, est la première plateforme de mise en relation d'utilisateurs avec des conducteurs à opérer en Cisjordanie.
Partager
Les chauffeurs de VTC roulent pour Careem en Cisjordanie
Careem, le rival d'Uber au Proche-Orient, est la première plateforme de mise en relation d'utilisateurs avec des conducteurs à opérer en Cisjordanie. Lancé en 2012, Careem opère dans 12 pays et plus de 80 villes au Proche-Orient, en Afrique et en Asie du Sud et prévoit de faire travailler un million de personnes d'ici 2018 au Proche-Orient. /Photo prise le 17 juillet 2017/REUTERS/Mohamad Torokman

L'application de voiture de transport avec chauffeur (VTC), dont le siège est à Dubaï, a été lancée à Ramallah en juin pour offrir un nouveau service aux trois millions de Palestiniens qui vivent en Cisjordanie.

Mais le réseau mobile encore en 2G, les paiements électroniques pas encore normalisés et les postes de contrôles israéliens compliquent la mise en place du service.

L'entreprise se veut cependant optimiste.

"Nous prévoyons d'investir des centaines de milliers de dollars dans l'année qui vient dans le secteur (palestinien)", explique Kareem Zinaty, directeur des opérations pour la région du Levant. "Outre les investissements, c'est aussi une opportunité pour la création d'emplois."

Lancé en 2012, Careem opère dans 12 pays et plus de 80 villes au Proche-Orient, en Afrique et en Asie du Sud. L'entreprise prévoit de faire travailler un million de personnes d'ici 2018 au Proche-Orient.

En travaillant pour Careem, les conducteurs espèrent augmenter leurs revenus dans une région où le taux de chômage avoisine les 20%.

"C'est une occasion vraiment géniale", confie l'un des 100 nouveaux chauffeurs, que Careem appelle "capitaine" sur l'application. "La plupart des gens qui l'utilisent sont jeunes et contents des tarifs."

Les chauffeurs de Careem ont des plaques d'immatriculation palestiniennes, ce qui signifie qu'ils ne pourront pas en théorie circuler dans les zones contrôlées par Israël, soit 60% de la Cisjordanie.

Uber et l'application israélienne Gett fonctionnent en Israël mais pas dans les territoires palestiniens.

(Miriam Berger, Arthur Connan pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS