Les Chantiers de l’Atlantique doivent rester français

Bruxelles devrait refuser le rachat des Chantiers de l’Atlantique par l’italien Fincantieri. Quel avenir et quel actionnaire de référence pour cette entreprise au carnet de commandes rempli de paquebots?

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Chantiers de l’Atlantique doivent rester français
C'est le plein emploi sur les chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire.

Au moment où chacun s’interroge avec la crise du Covid-19 sur l’opportunité de changer notre modèle économique, la France doit réfléchir plus que jamais aux moyens de garder ses fleurons pour maintenir et même développer une production sur le territoire national.
Les Chantiers de l’Atlantique (ex-STX France) qui devaient tomber dans l’escarcelle de l’italien Fincantieri devraient rester nationalisés pour un certain temps, car l’Europe semble partie pour s'opposer à ce mariage. A peu près pour les mêmes raisons pour lesquelles elle s'était opposée au rachat d'Alstom par l'allemand Siemens. Cela n'a pas empêché notre champion ferroviaire, depuis, de rebondir puisqu'il est en passe de doubler de volume avec le probable rachat du canadien Bombardier Transport.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement