"Les chances que le 737MAX revole avant la fin de l'été sont élevées", estime Philippe Petitcolin (Safran)

Le directeur général de Safran estime que le Boeing 737 MAX revolera d’ici la fin de l’été. Malgré la phase de consolidation dans le secteur, le rapprochement avec Thales n’est pas à l’ordre du jour.

Partager
Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, répond aux questions de L'Usine Nouvelle.

Qui a gagné le match des commandes entre Airbus et Boeing pour cette 53ème édition du Bourget ? Réponse : CFM, la société commune à 50/50 entre le français Safran et l’américain General Electric. Avec les moteurs CFM56 et son successeur le Leap, ils équipent les familles de monocouloirs A320 et B737 dont le succès ne se dément pas.

CFM a engrangé pour plus de 50 milliards de dollars de contrats durant le salon. Et les déboires de Boeing et de son 737MAX ne devraient pas gâcher la fête. Dans une l’interview qu’il a accordé à L’Usine Nouvelle, le directeur général de Safran, Philippe Petitcolin, dit s’attendre à un retour de l’avion dans le ciel d’ici la fin de cet été.

Le dirigeant revient également sur la phase de consolidation dans le secteur aéronautique, marquée récemment par le rapprochement entre les américains UTC et Raytheon. Malgré cette opération d’envergure, qui fait suite à l’absorption également par UTC de Rockwell Collins, la fusion depuis longtemps évoquée entre Safran et Thales reste au point mort.

Son maintien à la tête de Safran se jouera lors de la prochaine AG, en mai-juin 2020. Philippe Petitcolin se verrait bien rester jusque fin 2020. Statutairement, il pourrait rester jusqu’à l’AG de mai-juin 2021. Entretien avec le directeur général de Safran.

L'Usine Nouvelle - Comment expliquer les 50 milliards de dollars de contrats pour CFM lors de ce salon, malgré des commandes d’avions plus faibles ?

Philippe Petitcolin - Tout d’abord, cette somme correspond au prix catalogue, or les contrats pour les très grosses commandes ne sont jamais à ce prix, malheureusement pour nous ! En outre, nous avons accumulé beaucoup de contrats avec des offres de services pour les 1 150 moteurs commandés, sur des durées comprises entre 8 à 12 ans. Lors de la précédente édition du Bourget, nous avions signé pour 27 milliards de dollars de contrats comprenant pourtant plus de 1 700 moteurs, mais avec moins d’offres de services. En tant qu’industriel, je m’intéresse plus à la quantité de moteurs à produire qu’à la valeur affichée des contrats, qui n’est qu’indicative.

Malgré ces bons chiffres, comptez-vous réduire vos cadences de production en raison des problèmes rencontrés par Boeing avec son 737MAX, équipé du Leap que vous produisez avec GE ?

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Technicien de Maintenance Electrotechnique - F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 09/06/2023 - CDI - Roissy-en-France

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

44 - Guérande

Réhabilitation et extension du complexe sportif Jean Ménager, grande salle de basket

DATE DE REPONSE 07/07/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À L'USINE NOUVELLE

Rejoignez la communauté des professionnels de l’industrie et profitez d'informations et données clés sur votre secteur.

Découvrez nos offres