Les centres de recherche de quatre entreprisesCOUSIN FRERES EST À L'ECOUTE DES MARCHES

Partager

Les centres de recherche de quatre entreprises

COUSIN FRERES EST À L'ECOUTE DES MARCHES



Aramsteel, c'est le nom du produit que vient de sortir Cousin Trestec, l'une des quatre sociétés du groupe nordiste Cousin Frères, qui tient son origine de la fabrication de fil à coudre. La naissance de ce câble multi-usage, qui allie la puissance de l'aramide à la technologie des câbles d'acier, illustre l'importance de la politique de recherche mise en place dans l'entreprise. " Notre recherche-développement est orientée "produits", car le but est de répondre à la demande du marché, déclare Paul-Dominique Ferrant, directeur de Cousin Trestec (tressages techniques), mais il nous arrive de travailler sur les process (les machines de cordage de raquettes de tennis sont "maison"), même si nous préférons faire appel aux fabricants. " Pilotée par le directeur de chaque société, la recherche-développement repose sur un noyau dur de deux techniciens (Cousin Trestec, Cousin Filterie), un médecin (Cousin Biotech) et un ingénieur en matériaux (Cousin Composites), ainsi que sur cinq laboratoires de contrôle et d'essais. Leurs consignes : ne pas oublier la veille technologique et commerciale et ne pas hésiter à puiser dans les techniques d'autres métiers. Mais l'industriel s'appuie aussi sur les compétences de l'Institut textile de France (ITF) - résistance aux ultraviolets -, de l'Ensait, du laboratoire Gemtex (évolution des matériaux textiles), de l'Icam ou du Crepim. Les essais in situ sont un autre atout. Grâce à une collaboration avec l'équipe de France de voile, Cousin Trestec a pu établir des fiches de vie de ses produits, comme elle avait déjà pu le faire avec les Pompiers de Paris pour ses produits " sécurité ". Des travaux sont aussi menés en partenariat avec d'autres laboratoires : Cousin Frères a, par exemple, travaillé avec la Direction des constructions navales pour l'amarrage de sous-marins. " Il y a cinq ans, la plupart de nos produits actuels n'existaient pas ", déclare Paul-Dominique Ferrant, qui n'hésite pas à sortir régulièrement ses casquettes de président de la délégation Nord de l'Institut textile de France et de vice-président du Groupement régional des industries textiles (Grit) chargé de la recherche, pour prêcher hors de sa paroisse. Cousin Frères dit aujourd'hui mener à son terme près d'un projet sur trois, en profitant des aides disponibles (Anvar, contrats Puma du ministère de l'Industrie). Mais toutes les portes ne se sont pas encore ouvertes. Après plusieurs échecs, Paul-Domini- que Ferrant ne désespère pas de décrocher un programme européen Brite.





L'entreprise en bref

· Lieu : Wervicq-Sud (Nord).

· Secteur : textile.

· Chiffre d'affaires : 280 millions de francs.

· Effectifs : 488 personnes.

· Budget de recherche-développement : un peu moins de 5 % du chiffre d'affaires du groupe.

· Effectifs en recherche-développement : 12 personnes.

USINE NOUVELLE N°2569

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS