Quotidien des Usines

Les centres d'appel SFR transférés dans la douleur

, ,

Publié le

La bras de fer se prolonge. Les salariés des centres d'appel SFR de Toulouse et Poitiers continuent de s'opposer au transfert de leur activité, effectif aujourd'hui même.

En Haute-Garonne, une cinquantaine d'employés bloquent symboliquement leur site avec des matelas et des palettes, le tout de façon « pacifique » selon les syndicats. Dans la Vienne,  84 salariés ont quant à eux organisé un « cortège funèbre » « à la mémoire des 1 900 » collaborateurs concernés par le changement de direction.

Ils cherchent tous à manifester leur opposition aux transferts prévus par l'opérateur téléphonique : ses centres de Lyon et Toulouse doivent revenir à la compagnie Téléperformance et celui de Poitiers à la Division Arvato Services, une filiale du groupe Bertelsmann.

Annoncé le 23 mai dernier, ce changement de main a déjà provoqué de multiples grèves et protestations ces dernières semaines. Et ce, bien que les repreneurs se soient engagés à préserver tous les emplois pendant au moins trois ans.

Claire Bader

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte