Les Caraïbes jugent insuffisantes les excuses britanniques sur l'esclavage

LONDRES (Reuters) - Les pays des Caraïbes ont jugé insuffisantes vendredi les excuses formulées par plusieurs institutions financières britanniques, à l'image de Lloyd's of London, pour leur rôle joué par le passé dans le commerce des esclaves.
Les Caraïbes jugent insuffisantes les excuses britanniques sur l'esclavage
Les pays des Caraïbes ont jugé insuffisantes vendredi les excuses formulées par plusieurs institutions financières britanniques, à l'image de Lloyd's of London, pour leur rôle joué par le passé dans le commerce des esclaves. /Photo prise le 18 juin 2020/REUTERS/Peter Nicholls

"Ce n'est pas suffisant de s'excuser", a déclaré à Reuters Hilary Beckles, président de la commission sur les réparations de l'esclavage au sein de la Caricom, la communauté caribéenne, joint au téléphone en Jamaïque.

"Nous ne sommes pas en train de mendier des chèques ", a-t-il ajouté. "La question de l'argent est secondaire mais le poids moral exige, dans une économie de marché, que vous contribuiez au développement" des pays situés à l'épicentre de la traite des esclaves.

Les institutions britanniques, a-t-il poursuivi, doivent s'asseoir autour d'une table avec les pays des Caraïbes pour discuter du financement de projets de développement et même considérer une sorte de "plan Marshall" afin de rendre à ces populations la richesse pillée à l'époque.

La question de la traite transatlantique, qui s'est traduite par la déportation de l'Afrique vers les Amériques de plus de 10 millions d'Africains entre le 15e et le 19e siècle, a ressurgi ces dernières semaines après la mort de George Floyd, un Américain noir lors d'un contrôle de police aux Etats-Unis.

Son décès a provoqué une série de manifestations contre les violences policières et le racisme dans le monde et entraîné une série de dégradations de statues de personnes impliquées dans le commerce triangulaire.

En Grande-Bretagne, le marché de l'assurance Lloyd's of London a présenté jeudi ses excuses et a accepté de financer - sans fournir de chiffres - des oeuvres caritatives et des organisations de soutien aux minorités ethniques.

La Banque d'Angleterre s'est pour sa part excusée pour les "connexions inexcusables" de certains de ses anciens directeurs et gouverneurs avec le commerce d'esclave et assuré qu'elle allait retirer la totalité de leurs portraits de ses locaux.

(Guy Faulconbridge, version française Marine Pennetier, édité par Nicolas Delame)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS