Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les capacités de production nucléaire devraient augmenter de 60% d'ici à 2040

, , ,

Publié le

D'après un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les capacités de production nucléaire augmenteront significativement dans le monde d'ici à 2040, principalement en Chine, mais la part de l'atome dans la production totale d'électricité devrait rester stable. Avec de nombreux réacteurs à l'arrêt, l'Europe sera confrontée au défi du démantèlement et du remplacement de ce déficit de production, souligne l'Agence.

Les capacités de production nucléaire devraient augmenter de 60% d'ici à 2040 © goya - Flickr - C.C.

Les capacités de production nucléaire augmenteront significativement dans le monde d'ici à 2040, principalement en Chine, mais la part de l'atome devrait rester stable dans la production totale d'électricité, a indiqué ce mercredi 12 novembre l'Agence internationale de l'énergie.

Dans le détail, l'Agence prévoit que les capacités électronucléaires bondiront de 60% en passant de 392 gigawatts en 2013 à plus de 620 GW en 2040, selon le scénario central de l'étude prospective annuelle du bras énergétique des pays développés. "Cependant, leur part dans la production globale d'électricité, qui a culminé il y a près de deux décennies, n'augmente(ra) que d'un point de pourcentage à 12%", précise-t-il.

Pas moins de 45% de cette croissance proviendront de Chine, tandis que l'Inde, la Corée du Sud et la Russie réunies représenteront 30% de la hausse et les Etats-Unis 16%. La production atomique devrait également rebondir au Japon (sans atteindre les niveaux d'avant la catastrophe de Fukushima), tandis qu'elle se repliera de 10% dans l'Union européenne. Au total, le nombre de pays exploitant des réacteurs passera de 31 à 36.

200 réacteurs à l'arrêt

D'ici 2040, quelque 200 des 434 réacteurs opérationnels à la fin 2013 seront mis à l'arrêt, principalement en Europe, aux Etats-Unis, en Russie et au Japon. "Nous estimons le coût de démantèlement des centrales nucléaires mises à l'arrêt durant cette période à plus de 100 milliards de dollars", indique l'AIE, pointant toutefois "des incertitudes considérables" sur ces coûts en raison du manque d'un retour d'expérience.

"Remplacer ce déficit de production représentera un défi particulièrement aigu en Europe", souligne-t-elle. L'agence appelle dès lors les gouvernements à clarifier le plus tôt possible leur stratégie en matière d'extension de la durée de vie des installations.

Cette énergie controversée nécessite aussi d'écouter et de répondre aux préoccupations du grand public, notamment en matière de sûreté, alors qu'elle présente des avantages aux yeux des pays qui la choisissent. Le nucléaire peut contribuer à la fiabilité du système électrique face à la diversification des modes de production, explique l'AIE, et "pour les pays importateurs d'énergie, il peut réduire leur dépendance aux approvisionnements étrangers et limiter leur exposition aux variations des prix des combustibles sur les marchés internationaux".

Un rôle à jouer dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre

L'atome est également perçu comme un moyen de développer une énergie décarbonnée à grande échelle, alors que pour le Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de 40 à 70% entre 2010 et 2050 pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés.

"Il a évité l'émission d'environ 56 gigatonnes de CO2 depuis 1971, soit près de deux ans d'émissions mondiales totales au rythme actuel", évalue l'AIE. "En 2040, les émissions annuelles évitées grâce au nucléaire (par rapport au niveau estimé de ces émissions à cette date) atteindront presque 50% en Corée du Sud, 12% au Japon, 10% aux Etats-Unis, 9% dans l'UE et 8% en Chine", évalue le rapport de l'Agence.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus