Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Les canalisations d'eau en acier, un étonnant vide industriel français?

Nicolas Robertson , ,

Publié le

Images Tout est parti d’une livraison turque de 1 000 tubes d’acier carbone au port de Brégaillon (Var), le 16 juillet. Celle-ci était destinée à un industriel français chargé d’installer un réseau de 12 kilomètres de canalisation sur le Canal de Provence. Surprise : aucune entreprise française ne produirait désormais ce type de tubes, selon ce dernier.

Les canalisations d'eau en acier, un étonnant vide industriel français?
Le 16 juillet 2018, une livraison de 1000 tubes d’acier carbone en provenance de Turquie sont livrés au port de Brégaillon (Var) pour l'entreprise Oryx Eleven
© Oryx Eleven

Le 16 juillet dernier, un bateau en provenance de Turquie a déchargé sur le port de Brégaillon, dans le Var, un spectaculaire chargement: 1 000 tubes d’acier carbone d’un diamètre de 60 cm, destinés à la société Oryx Eleven.

Cette entreprise française, spécialisée dans les grands projets hydrauliques, a été chargée par la société du Canal de Provence de réaliser un nouveau réseau, de Vinon à Manosque, afin de sécuriser l’approvisionnement en eau potable. Elle intervient dans le cadre d'un appel d’offre, partagé entre les entreprises SADE et ENIT, qui représente environ 5 millions d’euros.

Une fois assemblées, les canalisations représenteront une distance de 12 kilomètres de long.

Or ces tubes arrivés par bateaux provenaient d’un autre pays que la France, soit la Turquie. Jusque-là rien de choquant à ce qu’une entreprise française fasse appel à des fournisseurs étrangers pour s’approvisionner en matières premières pour son activité. Mais l'annonce de la livraison a fait tiquer certains observateurs économiques, s'inquiétant d'une nouvelle concurrence pour notre industrie hexagonale.

 

 

(Techniciens d'Oryx Eleven effectuant les soudures entre les tubes d'aciers) 

Et pourtant, il semblerait qu'aucune entreprise française ne produise désormais de tubes d’acier destinés aux canalisations d’eau. D’après le président fondateur d’Oryx Eleven, Lionel Tramoni, interrogé par L'Usine Nouvelle, le secteur français présentait dans un premier temps un intérêt moindre - "on a vu qu’on avait de plus en plus de mal à obtenir de la qualité en France" avant de complètement sombrer il y a "plus de dix ans".

Sa PME d’une dizaine de personnes a donc choisi de privilégier les importations depuis la Turquie: "le leader européen pour les tubes hydrauliques en acier", et "ce qui se fait de mieux en terme de qualité", assure-t-il. Son partenariat avec ce pays et leur producteur (dont il ne dévoile pas le nom) dure maintenant depuis quinze ans.

Des projets pour les canalisations parisiennes

Pour en savoir plus, L'Usine Nouvelle a contacté différents syndicats ou entreprises afin de confirmer ces informations. Le syndicat de l’Industrie Française du Tube d’Acier (SIFTA), l’Alliance des Minerais, Minéraux et Métaux (A3M), Arcelor Mittal, la Fédération Française de l’Acier ou encore l’Association Française des Industries des Produits de Construction. Au coeur de l'été, aucun d'entre eux ne disposait malheureusement de porte-parole pour étayer ou non cette constatation.

La sidérurgie européenne et hexagonale serait-elle donc une fois de plus mise à mal? Pas de quoi freiner Oryx Eleven. La PME annonce un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros, visant une croissance cette année comprise "entre 15 et 20%""Nous avons souvent une meilleur qualité que nos concurrents et sommes moins chers", assure son président. Qui continue de miser sur le sur-mesure pour ses clients, et planche sur d'autres projets, comme le remplacement de certains réseaux de canalisation parisiens (dans le 5ème arrondissement, et le sud de Paris). Bien que plus coûteuse que celles en PVC, les canalisations en acier "ont une durée de vie quasiment infinie", d’après Lionel Tramoni.

(Pont de canalisations) 

Une consolation dans cette affaire: le revêtement des tubes est réalisé, pour sa part, en France, au Havre.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

07/09/2018 - 09h52 -

et Vallourec , au lieu de faire le haut de gamme pour le marché Oil and Gas , ne peuvent ils pas faire ce type de tubes ? A defaut de grives on mange des merles ... De plus cela permettrait peut être à Ascoval de survivre plus longtemps !! Alors Monsieur Lemaire , alors Monsieur Bertrand , il faut vous réveiller .
Répondre au commentaire
Nom profil

04/09/2018 - 14h46 -

Il y avait Europipe à Dunkerque jusque 2016. Démantelé l'année dernière.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle