Les Bourses européennes tirées par les matières premières

par Marc Angrand
Partager
Les Bourses européennes tirées par les matières premières
Les principales Bourses européennes progressent en début de séance lundi. À Paris, le CAC 40 gagne 0,74% vers 08h40 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,74% et à Francfort, le Dax avance de 0,85%. /Photo prise le 17 september 2020/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent en début de séance lundi et effacent une partie de leurs pertes de la semaine dernière, grâce entre autres au secteur des matières premières, la mobilisation des investisseurs individuels contre les fonds d'investissement profitant désormais à l'argent.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,74% à 5438,89 points vers 08h40 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,74% et à Francfort, le Dax avance de 0,85%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,94%, le FTSEurofirst 300 de 0,94% et le Stoxx 600 de 0,76%.

Ce dernier a reculé de 3,1% la semaine dernière, le CAC 40 2,88%.

Sur le marché des métaux de base, le prix "spot" de l'argent bondit de 9,66% et a atteint son plus haut niveau depuis près de huit ans, porté par de multiples appels en sa faveur sur les réseaux sociaux qui avaient déclenché la semaine dernière une mobilisation inédite d'investisseurs individuels contre des fonds d'investissement spécialisés dans la vente à découvert.

La poursuite de ce mouvement qui avait fait s'envoler des valeurs comme GameStop ou BlackBerry, éclipse les nouvelles macroéconomiques du jour. En Chine, la croissance de l'activité du secteur manufacturier a ralenti en janvier pour tomber à son rythme le plus faible en sept mois, sous l'effet du recul des nouvelles commandes à l'exportation.

En Allemagne, les ventes au détail ont baissé plus qu'anticipé en décembre, de 9,6% après +1,1% en novembre.

Les investisseurs surveilleront les chiffres définitifs des PMI manufacturiers européens, qui devraient confirmer l'impact des nouvelles restrictions sur l'activité industrielle.

Aux Etats-Unis, l'évolution du débat sur la relance pourrait freiner la hausse de Wall Street: le nouveau président Joe Biden pourrait être obligé de revoir à la baisse son ambitieux plan de relance de 1.900 milliards de dollars afin de s'assurer un soutien bipartite au Sénat.

VALEURS

La hausse du prix de l'argent se répercute logiquement sur les valeurs européennes du secteur des matières premières, dont l'indice Stoxx européen gagne 1,96%.

Glencore prend 2,42%,; Anglo American 2,15%, BHP 1,84% et Fresnillo 17,51%.

Mais le rebond des actions profite à la quasi-totalité des autres secteurs, des hautes technologies (+1,48%) aux médias (+0,94%) en passant par la distribution (+1,34%).

A la baisse toutefois, les groupes d'immobilier commercial français accusent le coup de la fermeture des centres commerciaux de plus de 20.000 m2: Klépierre cède 5,44%, Unibail-Rodamco-Westfield 3,68%, Mercialys 0,8%.

Dans le transport aérien, Ryanair abandonne 1,61% après avoir dit s'attendre à la pire perte annuelle de son histoire .

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a débuté la semaine par une hausse de 1,55% après deux séances consécutives de repli, un rebond favorisé par des résultats sociétés solides, comme ceux de NEC, qui a pris 12,81%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a progressé de 0,64% et le CSI 300 de 1,23%

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant un rebond d'environ 0,7% après la baisse marquée subie vendredi,

L'indice Dow Jones a cédé 2,03% sur la dernière séance de la semaine à 29.982,62 points, le S&P-500 a perdu 1,93% à 3.714,24 points et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 2% à 13.070,70 points.

Tous trois restent sur leur pire performance hebdomadaire depuis octobre, avec un repli de 3,3% pour le S&P-500.

TAUX

Les rendements obligataires de référence de la zone euro reculent très légèrement, à -0,513% pour le Bund allemand à dix ans et -0,2622% pour son équivalent français.

Le dix ans américain, lui, revient à 1,086% après avoir de nouveau franchi 1,1% en séance vendredi.

CHANGES

Le dollar se stabilise face aux autres grandes devises internationales (+0,06%) après une progression de 0,38% la semaine dernière favorisée par le regain général de volatilité sur les marchés.

Il reste toutefois bien orienté face à l'euro, qui recule à 1,2109.

La livre sterling, elle, reste bien orientée, tout près du plus haut de deux ans et demi touché la semaine dernière face au billet vert.

PÉTROLE

Les cours du brut amplifient leur progression après un début de séance hésitant, la perspective de la diminution de l'offre saoudienne l'emportant pour l'instant sur les risques entourant la demande.

Le Brent gagne 1,05% à 55,62 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,84% à 52,64 dollars.

L'un et l'autre ont gagné autour de 8% sur l'ensemble du mois de janvier.

(édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS