Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont fini loin de leurs plus hauts du jour et même en baisse pour Francfort et Zürich, les investisseurs restant préoccupés par la fragilité apparente de la reprise économique après l'annonce de destructions d'emploi aux Etats-Unis plus nombreuses qu'anticipé en juin.

Partager

La Bourse de Paris a fini la séance en hausse de 0,25%, à 3.348,37 points. Toutefois sur la semaine, elle a cédé 4,87%.

L'économie américaine a détruit 125.000 emplois non-agricoles en juin, selon les statistiques du département du Travail, un chiffre légèrement supérieur aux prévisions. C'est la première fois depuis le début de l'année que l'économie américaine a détruit des emplois.

Par ailleurs, à la suite de la scission d'Accor effective vendredi avec l'introduction en Bourse de son ex-pôle services, devenu une entité indépendante appelée Edenred, ce dernier a bondi de près de 30% par rapport au prix de référence annoncé jeudi, tandis qu'Accor a chuté de 4,64%, à 23,53 euros.

De son côté, Dana Petroleum a gagné 22,34%, après avoir été approché en vue d'un rachat, une possibilité qui a profité à d'autres valeurs du secteur pétrolier ou parapétrolier britannique, comme Premier Oil, Cairn Energy et Tullow Oil qui ont gagné de 5,18 à 7,91%.

A la baisse, Sanofi-Aventis a cédé 2,42% après des informations de presse évoquant un projet d'acquisition aux Etats-Unis susceptible d'atteindre 20 milliards de dollars.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Marc Angrand

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SANOFI
ARTICLES LES PLUS LUS