Les Bourses européennes terminent en baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, accentuant ainsi les pertes accumulées au cours des deux dernières semaines, la question de la diminution du programme de rachats d'actifs restant au coeur des préoccupations des investisseurs, tandis que Wall Street s'inscrit également en repli mais dans une moindre mesure.

Partager

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,43% (17,74 points) à 4.069,12 points. Le Footsie britannique a cédé 0,96% et le Dax allemand 0,66%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a perdu 0,65% et le FTSEurofirst 300 0,93%.

Les valeurs européennes ont effacé une partie de leurs pertes au moment de l'annonce d'une progression plus forte qu'attendu des inscriptions hebdomadaires au chômage, avant de repartir en baisse.

"Les chiffres sont plutôt moyens mais je ne pense pas que cela change grand chose au tableau après la rafale de bons chiffres, comme ceux du PIB, que nous avons vus", explique Andra Tueni de Saxo Bank. "L'accord sur le budget a également retiré un obstacle pour la Fed qui devrait sans doute annoncer quelque chose la semaine prochaine."

Les valeurs bancaires ont été chahutées, avec notamment les replis de 2,53% et 1,87% affichés par Commerzbank et UBS. Sur la place parisienne, on retiendra la dégringolade de Peugeot (-7,61%) sanctionné après l'annonce de dépréciations d'actifs et d'une augmentation de capital.

Après la clôture, son partenaire General Motors a annoncé qu'il cédait la totalité de sa participation de 7% du capital.

Une demi-heure après la clôture des Bourses européennes, à Wall Street, le Dow Jones cède 0,63%, le S&P-500 perd 0,33% et le Nasdaq abandonne 0,07%.

Sur le marché des changes, le dollar bénéficie de l'annonce d'une progression plus forte que prévu des ventes au détail au mois de novembre, revenant autour de 1,3750 contre l'euro et vers 80 yens.

Les Treasuries reculent, essentiellement en raison de l'adjudication imminente 13 milliards de dollars de papier à 30 ans.

Les cours du Brent se replient sur l'annonce d'une éventuelle réouverture ce week-end d'importantes infrastructures pétrolières en Libye.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS